Communiqué :

Compte-tenu de l’état d’urgence sanitaire en vigueur ; de l’interdiction de tout rassemblement sur la voie publique de plus de 10 personnes ; que la Haute-Garonne constitue une zone de circulation active du virus ; mais également que du 17 novembre 2018 au 14 mars 2020, des manifestations non déclarées du mouvement des « Gilets jaunes » dans le centre-ville de Toulouse ont donné lieu à des évènements graves, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, a décidé d’interdire toute manifestation le samedi 16 mai 2020 à Toulouse.

Toute personne manifestant dans la zone d’interdiction s’exposera à une contravention de 4ᵉ classe, soit 135 € d’amende.

Toute manifestation ou rassemblement occasionnant des troubles à l’ordre public donnera lieu à une dispersion immédiate par les forces de l’ordre et à l’interpellation des éventuels auteurs d’actes de violence.

Comme pour les manifestations précédentes, le dispositif encadrant la manifestation a été substantiellement renforcé par des forces mobiles afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens.

Les dispositions de la loi du 10 avril 2019 visant à renforcer et garantir le maintien de l’ordre public lors des manifestations seront appliquées, notamment le délit de visage dissimulé volontairement lors d’une manifestation où des troubles à l’ordre public seront commis (1 an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende).

Parmi les mesures de prévention, l’alerte commerçant sera utilisée pour informer les commerçants en fonction de l’évolution du cortège. Il est en outre recommandé de prendre toutes les mesures de précautions utiles, en particulier d’enlever tout objet susceptible d’être utilisé à mauvais escient (pots de fleurs, objets décoratifs …)

Le préfet en appelle à la responsabilité et au calme de chacun. Il rappelle qu’il appartient à toute personne souhaitant organiser une manifestation de la déclarer en préfecture.