Depuis le 13 mai, les espaces naturels de la Forêt de Buzet, du Ramier de Bigorre, de la Forêt de Bouconne et de la réserve naturelle régionale Confluence Garonne, sont rouverts au public.

 La vigilance est de mise pour la biodiversité

 Le Conseil Départemental de la Haute-Garonne, associé aux gestionnaires de milieux naturels, Nature en Occitanie (NEO), et l’Office National des Forêts (ONF), appellent à la vigilance et à la responsabilité collective de tous pour respecter les règles sanitaires et les gestes barrières mais aussi, plus encore qu’à l’accoutumée, à préserver tous ces refuges de biodiversité qui s’offrent à nouveau à leur découverte.
Le retour à la nature pour des milliers de Haut-Garonnais pourrait provoquer involontairement le dérangement d’animaux et le piétinement de plantes sauvages qui ont investi certains espaces lors du confinement.

Un besoin de nature.

« La pandémie de Covid-19 nous a brutalement rappelé à quel point l’Homme avait besoin de la nature et que nos sociétés sont directement touchées par les impacts que nos activités ont sur l’environnement. Nous savons tous qu’une pression trop forte sur les espaces naturels peut perturber et endommager les écosystèmes de manière irréversible. Ainsi, une grande vigilance collective et individuelle, le bon respect des consignes et la prise en compte de quelques règles de bon sens sont sollicités auprès de tous. Protégeons-nous avec les gestes barrières et protégeons tout ce qui a pu permettre à la faune et à la flore de se développer ces deux derniers mois“, souligne Jean-Michel Fabre, vice-président en charge du Développement Durable et du Plan Climat au Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Le confinement sanitaire qui nous a contraint a changé notre rapport à la nature a laissé entrevoir les premiers signes de l’étonnante capacité de résilience de la nature. Forts de ces constats, profitons de la leçon de cette crise pour changer notre rapport à la nature afin que cesse l’effondrement de la biodiversité. Apprenons à mieux partager l’espace avec le vivant qui nous entoure” ajoute Marc Senouque, président de Nature En Occitanie.

Nota

 Le Conseil Départemental de la Haute-Garonne est responsable de la politique des Espaces Naturels Sensibles et a classé presque 1000 ha depuis 2016. Il est partenaire de l’ONF sur plusieurs forêts et associé à Nature En Occitanie sur de nombreux projets, en particulier de protection de zones humides. Le Département est également propriétaire de la forêt de Buzet.

Nature En Occitanie est gestionnaire du Ramier de Bigorre à Merville et la Réserve Naturelle Régionale de la Confluence Garonne-Ariège.

L’Office National des Forêts gère 43 555 ha de forêt (211 forêts) en Haute Garonne dont 13 997 ha de forêts domaniales (19 forêts).