Cette année, les cérémonies du 8 mai furent réduites à leur simple expression.

Aucune annonce n’a été faite d’une quelconque cérémonie, confinement oblige. Seules, Bernard Bros, maire de Carbonne, accompagné de Denis Turrel, futur maire, se sont retrouvés au monument aux morts en fin de matinée. Etaient conviés le représentant des anciens combattants Christian Courrège et celui de la FNACA, André Dhap.

Un dépôt de gerbe a eu lieu sans la traditionnelle fanfare, ni la moindre musique enregistrée.

Une minute se silence a été respectée.

Un moment, très particulier, dans ce profond silence, propice au recueillement où seul le chant des oiseaux donnait un semblant de vie.