Le masque Made in Toulouse de Printoclock sera dédié aux enfants.

L’imprimeur en ligne a lancé le 23 avril la production à Toulouse de masques alternatifs en coton, lavables et réutilisables.

Dans le contexte de la réouverture annoncée des écoles au 11 mai, Printoclock a décidé d’orienter la fabrication vers un modèle spécifiquement destiné aux enfants.

« Nous souhaitons ainsi pouvoir répondre à une demande des familles ou des collectivités, avec des masques adaptés aux besoins et à la morphologie des écoliers », indique Antoine Roux, président de Printoclock.

Respirable et confortable pour les premières chaleurs :

Conçu dans le respect du cahier des charges AFNOR, le masque « Kidoclock » est constitué de 2 couches de coton popeline hypoallergénique.

Le tissage très fin (120 fils) assure un niveau élevé de filtration et lui permet d’être plus respirable et confortable qu’un modèle tri-couche : un atout en vue des premières chaleurs.

Une production portée de 30 000 à 300 000 unités mensuelles :

Initialement envisagée à hauteur de 30 000 unités par mois, la production sera portée à un niveau nettement supérieur de 300 000 masques en rythme mensuel, grâce au renfort de nouveaux ateliers de confection.

Dans un contexte de forte demande, Printoclock poursuit par ailleurs le développement de sa gamme de masques de protection pour adultes (chirurgicaux, alternatifs, personnalisables…).

Le patron et la découpe du tissu sont réalisés dans l’atelier d’impression de Printoclock à Toulouse avant de passer par l’étape de confection du produit fini, sur les machines brodeuses de partenaires.

Les masques sont disponibles à la commande sur le site de Printoclock, au tarif unitaire de 5,50 € TTC (livraison sous 4 jours).

www.printoclock.com/#logo