La petite entreprise du Comminges  CNI “capte” les attentions des instances gouvernementales ( Mme la sous-préfète), des spécialistes ( virologues) et des élus comme la présidente de Région Carole Delga, la 5C, et tout dernièrement Joël Aviragnet le député de la circonscription venu sur place visiter cette fabrique atypique et acheter des masques.

Au cours de sa visite de nombreux points ont été abordés. Christine Nayrac a ainsi expliqué les étapes de la fabrication de ce masque et parlé de ses attentes car cette entreprise démarrée sur les chapeaux de roue a besoin d’une logistique adaptée, d’un local, du matériel et d’un personnel qui ne demande qu’à s’investir de façon pérenne dans cette aventure.

En contact étroit avec la Région et la sous-préfecture, Joël Aviragnet a pris note des besoins qualifiés d’urgent pour Christine Nayrac. Il s’est engagé à intervenir auprès du ministre de la santé et celui-ci n’a pas été insensible à la volonté de transparence voulue par Christine Nayrac dans cette affaire. Janine Brunet toujours maire de Landorthe jusqu’à l’installation du nouveau conseil municipal, insiste sur les bénévoles qui se sont largement manifestés pour être des acteurs actifs dès la première heure. “C’est une chance, dit-elle, pour notre territoire et pour Landorthe d’avoir la possibilité qu’une entreprise telle que CNI s’implante de manière pérenne”. Celle-ci a particulièrement insisté auprès du député pour que des solutions rapides soient trouvées concernant des contrats de travail pour ces bénévoles.