Nessie aurait-il un cousin ? Depuis les années 30, le monstre du Loch Ness défie la chronique pour savoir s’il existe ou non. Des photographies ont été prises et diffusées dans des revues spécialisées à maintes reprises. Cette créature lacustre légendaire continue à vivre des jours heureux, dans la plus grande discrétion d’un lac des Highlands en Ecosse.

Un monstre vu dans nos montagnes luchonnaises ?

Des rumeurs ont commencé à circuler que des phénomènes étranges se produisaient dans les profondeurs d’un petit lac pyrénéen. Le lac d’Oô qui se situe dans le Luchonnais à 1500 mètres d’altitude est un haut lieu de randonnées pyrénéennes. De nombreux promeneurs y circulent été comme hiver, dans un flux incessant ou presque.

Comme un peu partout, l’absence de l’homme prédateur a eu pour conséquence que le monde animal a repris possession de son territoire. Depuis maintenant 6 semaines et je ne parle pas de lapin, Oô est devenu désertique avec l’arrivée du Covid-19. Pas âme qui vive ou presque.

Cette rumeur dont on ne connait pas la source (d’Oô) est parvenue aux oreilles d’un talentueux photographe animalier demeurant dans le Volvestre. N’écoutant que son courage, il a passé 4 jours et 6 nuits seul dans le froid, le brouillard et la tourmente. Juste quelques victuailles liquéfiées pour ne pas trop se charger.

Et tout arriva au petit matin

C’est au petit matin, alors que l’aube pointait le bout de son nez, que le phénomène incroyable se produisit.

Petit à petit la brume qui enveloppait le lac se lève en tourbillonnant dans un ciel bleu apparaissant. L’eau d’habitude si calme se met à bouillonner d’une manière très anormale. Les remous s’agrandissent et notre photographe reste bouche bée comme aime à le dire le mouton. Les pulsations de son cœur frappent fort dans sa poitrine et ses mains se crispent sur son appareil photo.

D’un seul coup Eissen, c’est son nom, apparaît majestueux. Il s’enroule sur lui même et on dirait même qu’il sourit, heureux de pouvoir enfin sortir en plein jour. Malgré l’émotion et tremblotant L… réussit à prendre malgré tout une série de photos juste avant que la créature lacustre ne replonge au fond du lac. Il ne la reverra plus.

Contacté L… à peine remis de ses émotions nous livrait ses premières impressions : « Rares sont les chanceux qui ont pu ne serait-ce que l’apercevoir Eissen, le fameux monstre du lac d’Oô… Pour beaucoup de personnes (qui n’y connaissent absolument rien) il ne s’agirait que d’une fable… Personnellement c’est un beau souvenir et j’ai plusieurs photos pour en témoigner et même une dédicacée. »

La légende de Eissen, le monstre du lac d’Oô est née….

Nota : La rédaction s’excuse de la parution tardive de cet article qui avait été programmée il y a 23 jours. C’est une grève surprise du Web master qui est à l’origine de ce contre temps .