Cette proposition de loi vise à lutter contre la précarité étudiante en créant des bons alimentaires pour les étudiants boursiers et les apprentis boursiers.

Cette proposition de loi a été signée par l’ensemble des députés du groupe socialiste et apparentés de l’Assemblée nationale et permettrait de limiter les conséquences de la crise sanitaire sur les étudiants les plus précaires

Dans le contexte de crise sanitaire sans précédent que nous connaissons, le groupe socialiste de l’Assemblée nationale, à l’initiative du député Joël Aviragnet a déposé une proposition de loi afin de lutter contre la précarité étudiante.

Le COVID-19 et la crise sanitaire qu’il suppose ont provoqué une situation inédite dans notre pays et ailleurs dans le monde. Depuis le début de cette crise, de nombreux étudiants sont confinés loin de leurs familles et exposés à une précarité sans précédent.

Afin de limiter au maximum les conséquences que cette précarité étudiante pourrait entrainer, Joël Aviragnet plaide pour la mise en place de bons alimentaires à destination des étudiants et des apprentis boursiers.

Cette aide alimentaire pourrait venir compléter les dispositifs existants. En outre, elle serait mise en œuvre conjointement par les CROUS et les collectivités territoriales volontaires dans l’objectif de couvrir au mieux le territoire national.

La proposition de loi, signée par l’ensemble des députés du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, pourrait être mise en œuvre rapidement et répondrait efficacement aux besoins matériels les plus urgents des étudiants particulièrement affectés par la crise.