Après ces quelques semaines de confinement, nous avons contacté Franck Hocquet, directeur de la maison de retraite de Carbonne.

Il nous donne des nouvelles des résidents et du personnel de l’EHPAD.

Monsieur Hocquet, comment avez-vous conçu le confinement dans votre établissement ?

Certaines décisions difficiles ont été prises comme le confinement en chambre de tous les résidents dès le 20 mars.

Bien que le résultat du test d’une résidente qui présentait des symptômes soit revenu négatif, nous avons maintenu la décision de confinement.

Avec du recul, cela paraît avoir été judicieux puisque le ministre de la Santé le demandait pour tous les EHPAD le week-end suivant.

Quelle est la réaction des personnels ?

C’est avec courage et dévouement que les agents poursuivent leurs missions malgré la peur de contaminer ou d’être contaminé.

Parallèlement, se sentir soutenus aide à tenir bon.

Comment et par qui avez-vous eu du soutien ?

Nous avons eu le soutien fort de certains élus.

Nous avons particulièrement apprécié les appels téléphoniques réguliers du maire de la ville, Monsieur Bernard Bros.  La présidente du Conseil d’Administration, Madame Josiane Liberati, nous a également contacté.

La mise à disposition hebdomadaire de masques par l’ARS, depuis 3 semaines a permis de sécuriser les approvisionnements de cet équipement de protection individuelle.

Avez-vous eu d’autres témoignages et soutiens ?

Ce qui fait chaud au cœur, c’est la solidarité manifestée par différentes institutions ou personnes. Je citerai, le collège de Carbonne avec un don de bonbons, un magasin proche de l’EHPAD avec un don de chocolats pour Pâques, un restaurant avec un don de repas aux agents ou encore des bénévoles avec des dons de masques en tissu ou une proposition de dessins d’enfants pour les résidents. Plein de petits gestes et de délicates attentions qui nous aident vraiment à tenir.