Jean-Claude Aragon, Président des associations ADMR (Aide à domicile en milieu rural),  de Luchon, Saint Gaudens et Montréjeau, rend un hommage appuyé aux aides à domicile, qui travaillent, avec humanité, dans des conditions difficiles.

Pendant le confinement, les aides à domicile continuent d’être là, comme les autres intervenants du domicile dont le métier est dédié à l’aide et l’accompagnement au domicile des plus fragiles (aides-soignantes, infirmières, livreurs de repas).

« Consciencieusement, fidèlement, du matin au soir, elles sont là » confie le président. « Elles assurent les gestes essentiels : lever, toilette, change, habillage, prise des repas, coucher, vérifient si tout va bien. Ce,  de 7h30 à 20 heures, 7 jours sur 7, auprès de personnes qui, sans elles, n’auraient pas l’autonomie suffisante pour le faire. »

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile ne laissent tomber personne en cette période de confinement. Certes, leurs interventions sont réduites à l’essentiel, c’est-à-dire aux attentions et aux soins prodigués à la personne, et aux courses qu’il faut bien effectuer pour que la personne accompagnée ait de quoi manger.

Ces services eux-mêmes, d’ailleurs, ont une partie de leur effectif en confinement : celles et ceux qui doivent garder leurs enfants, les personnes plus exposées par une santé fragile.  Mais pour les autres, il n’y a pas de télétravail, les activités se déroulent dans la vraie vie, chez la personne aidée. « Celles qui œuvrent au front sont guidées par leur conscience professionnelle et leurs valeurs humaines».

Appel de l’ADMR aux dons de masques et de gants

Dans le contexte national de pénurie de masques, l’ADMR connaît les difficultés d’approvisionnement. Une fois les vieux stocks de masques épuisés, Jean-Claude Aragon a récupéré çà et là de petits lots, des dons, des commandes chez les fournisseurs qui sont pris d’assaut de toute part.

Avec l’aide de la Fédération, l’ADMR frappe à toutes les portes : Conseil Départemental, Agence Régionale de la Santé, Préfecture.

Depuis le début du mois d’avril, l’A.R.S alloue quelques boîtes de masques et il devrait en être de même la semaine prochaine et les suivantes. « Cette livraison nous a permis de remettre, à chaque salariée, 25 masques pour la semaine ainsi que des gants en quantité suffisante. Les salariées doivent les récupérer au bureau de l’association ».

Ces protections, accompagnées des gestes barrières indispensables, permettent d’intervenir sans risque chez des personnes n’étant pas atteintes du Covid-19. L’ADMR s’approvisionne en protections indispensables auprès des personnes atteintes du Covid19 : sur blouses, visières, charlottes, afin d’équiper les intervenantes dès que nécessaire, condition obligatoire pour qu’elles soient en sécurité ainsi que l’entourage.