Je ne sais pas si les pommes guérissent du coronavirus. En tout cas, en manger ne peut faire de mal, bien au contraire.

Et manger des pommes achetées directement chez un producteur, c’est encore mieux.

« En mars, je n’ai réalisé que 54% du chiffre de mars 2019 », confie Christophe Escoubas, producteur à Izaourt. C’est son grand-père qui a créé les vergers en 1947, « Les vergers de Barousse ».

Les variétés ? De la Fuji, de la Chantecler ou encore de la Dalinette. Bio ou non.  Au 14, route de Loures, on trouve également du jus de pomme, du panaché, le tout à des prix très raisonnables. Christophe accueille les clients les mercredis et samedis de 9h à 12h30.

Vous ne pouvez pas vous déplacer ces jours-là ? Un distributeur automatique est installé à l’entrée du village. 24h/24, 7j/7.

En cette période de confinement, les petits producteurs comme lui peinent à vendre leurs produits. Si possible, aidons-les.