Paroles de la chanson Eth car de St gaudenç par Nadau.

Que sòi en lheit aqueth dimenge ser,
Non pòdi dromir, non sabi perque,
Deman maitin que m’aurèi a lhevar,
Non sabi a quina ora,
Tròp d’ora, tròp d’ora.
Era nhèu que caj per darrèr eth carrèu,
Si podiá càjer tot çò qui a en cèu,
Que seriam totis ací en preson,
Dinca ‘ra fin deth monde,
Quin conde, quin conde.

Maman, tien me era man,
Tostemps, tostemps,
Jo n’èi pas que dètz ans,
Eth còr un shinhau gran,
Non vòli pujar laguens
Eth car de Sent gaudens.

Hens era valisa que i a pantelons,
Qu ’èi camas tròp primas, que son bien tròp corts,
Mos semblam totis de tota faiçon,
Damb era blosa grisa,
Tan grisa, tan grisa.
Que i a castanhas laguens eth carton,
Que las minjarèi a la recreacion,
Si n’èi pas tròp d’amics que’m van durar
Dilhèu un o dus dias,
Dus dias, dus dias.

Maman, tien me era man,
Tostemps, tostemps,

Jo n’èi pas que dètz ans,
Eth còr un shinhau gran,
Non vòli pujar laguens
Eth car de Sent gaudens.

Qu’ensajarèi de bien tribalhar,
Que sòi borsièr, no’m cau redoblar,
Qu’aprenguerèi tot çò qui ne sòi pas,
Era vita hens eth líber,
Pas libre, pas libre.
Hens quinze dias que serèi tornat,
Oc, quinze dias, qu’ei viste passat,
Segur, n’aurèi cap de paur a’ra net,
Qu’èi ua cançon petita,
Magica, magica.
Din,Dan,
Din, Dan,

Campaneta de Guran,
Qui la tòca,
Maria Pòca

Que le’n dan
Un pan,
Ua coqueta ath cap deth an.

Trente ans après aqueth dimenge ser
Non pòdi dromir, non sabi perque…

Je suis au lit ce dimanche soir,
Je ne peux pas dormir, je ne sais pas pourquoi,
Demain matin, je devrai me lever,
Je ne sais pas à quelle heure,
Trop tôt, trop tôt.
La neige tombe derrière le carreau,
S’il pouvait tomber tout ce qu’il y a dans le ciel,
On serait tous ici en prison,
Jusqu’à la fin du monde,
Quelle histoire, quelle histoire…

Maman, tiens moi la main,
Toujours, toujours,
Moi, je n’ai que dix ans,
Le coeur un peu trop grand,
Je ne veux pas monter
Dans le car de Saint Gaudens.

Dans la valise, il y a des pantalons,
J’ai des jambes trop maigres, ils sont bien trop courts,
On se ressemble tous, de toute façon,
Avec la blouse grise,
Si grise, si grise.
Il y a des châtaignes dans le carton,
Je les mangerai à la récréation,
Si je n’ai pas trop d’amis, elles vont me durer
Peut-être un ou deux jours,
Deux jours, deux jours.

Maman, tiens moi la main,
Toujours, toujours,

Moi, je n’ai que dix ans,
Le coeur un peu trop grand,
Je ne veux pas monter
Dans le car de Saint Gaudens

J’essaierai de bien travailler,
Je suis boursier, je ne dois pas redoubler,
J’apprendrai tout ce que je ne suis pas,
La vie dans le livre;
Pas libre, pas libre.
Dans quinze jours, je serai revenu,
Oui, quinze jours, c’est vite passé,
C’est sûr que je n’aurai pas peur de la nuit,
J’ai une chanson petite,
Magique, magique.
Din, Dan,
Din, Dan,

Cloche de Guran,
Qui la sonne,
Marie la Petite,
Que lui donne t’on?
Un pain,
Un gâteau, le jour de l’an.

Trente ans après ce dimanche soir,
Je ne peux pas dormir, je ne sais pas pourquoi…