Les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne communiquent :

« Depuis le début de l’épidémie de CoViD-19, et malgré les risques, les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne sont mobilisés pour assurer leurs missions, plus que jamais essentielles, aux côtés de leurs collègues, infirmiers, ambulanciers, équipes du SAMU…

Depuis plusieurs semaines, nous vivons une période unique, parfois difficile, parfois dramatique. Cette crise sanitaire sans précédent nous oblige toutes et tous à repenser nos modes de fonctionnement. Il en est de même pour les sapeurs-pompiers qui doivent s’adapter en permanence pour faire face à l’évolution de la situation.

En Haute-Garonne, comme dans les autres départements, les sapeurs-pompiers sont en première ligne face à l’épidémie. Afin d’assurer dans les meilleures conditions possibles un service public de qualité et essentiel pour la population, le service départemental d’incendie et de secours a rapidement mis en œuvre son plan de continuité d’activité adapté à la situation.

Depuis quelques jours, avec le confinement et les rues désertes, ils n’interviennent quasiment plus pour des accidents de la circulation ou résultant de l’activité ordinaire. En revanche, ils sont de plus en plus sollicités pour venir en aide à des personnes en détresse respiratoire ou présentant des symptômes semblables à ceux du Covid-19.

Depuis le début de l’épidémie sur le département, ils ont déjà effectué 223 interventions liées au coronavirus.

Pour faire face à ce risque nouveau, les sapeurs-pompiers doivent suivre des consignes opérationnelles et de sécurité strictes et adaptées à la situation visant à préserver leur état de santé et celui des personnes secourues. Outre les mesures barrières, ces consignes opérationnelles consistent notamment à revêtir la tenue de protection correspondant à la mission et à la situation ou bien encore à désinfecter les véhicules et matériels ayant été en contact probable ou avéré avec une personne infectée par le CoViD-19.

Des mesures organisationnelles ont également été mises en oeuvre afin de limiter la propagation du virus.

Les effectifs opérationnels ont été revus à la baisse dans toutes les casernes du département, qu’il s’agisse de sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires afin de n’engager que le personnel strictement nécessaire à la réalisation de la mission. Il est en effet essentiel de préserver le potentiel humain afin de se tenir prêt à une éventuelle dégradation de la situation entraînant une augmentation des interventions et/ou du nombre des malades dans nos équipes.

Tous les autres agents des services support (ressources humaines, finances, service juridique…), notamment les personnels administratifs, techniques et spécialisés, pouvant effectuer leurs missions à distance (télétravail, visio-conférence…), restent eux aussi pleinement mobilisés pour garantir le bon fonctionnement de l’établissement et assurer le soutien de nos unités opérationnelles pendant cette crise qui risque de durer quelques semaines. »