Un jeu de découvertes passionnant ! Il s’agit de remonter d’enfants en parents le plus loin possible.

En France, on peut raisonnablement espérer remonter jusqu’à la fin XVIIe siècle.

Comment faire ?

Prenez tout d’abord votre livret de famille : commencez par votre acte de naissance, puis interrogez votre famille et  demandez des renseignements à vos parents et grands- parents . En ces temps «  difficiles » téléphonez leur, cela leur fera passer le temps.

Vous devez obtenir les noms et prénoms, les dates et lieux précis des actes de naissance, mariage et éventuellement décès ainsi que leurs professions. L’acte le plus complet est l’acte de mariage ( il contient des informations à propos des deux époux (donc des deux parents d’un de vos ancêtres)

Au-delà de 100 ans environ ( la loi sur les archives a mis en place des délais de communication pour la consultation des documents) vous pourrez ensuite continuer vos découvertes en consultant sur internet les archives départementales (listes décennales et actes)

A savoir, après la révolution , vous trouverez les actes d’état civil : naissances, mariages, décès (les NMD). Avant la révolution, il s’agit des actes paroissiaux (tenu par les curés) : baptêmes, mariages, sépultures (les BMS). Vous aurez aussi la joie de traduire le calendrier républicain (créé pendant la Révolution).

Sur internet, vous trouverez plein d’informations sur » vos premiers pas en généalogie ». Ensuite vous pourrez penser logiciel de généalogie  pour enregistrer vos données et éventuellement trouver de l’aide auprès d’associations de généalogie.

La généalogie demande patience, persévérance, motivation, ordre, méthode et organisation. Mais c’est une aventure sans fin.