Nous avons contacté l’un de ces commerçants :

« Nous continuons d’assurer les services bien sûr. Pour ce qui est des boulangeries, elles ne sont pas les grandes gagnantes du confinement malgré ce qu’il se dit sur les réseaux sociaux.

Si effectivement, certains clients ont subitement trouvé le chemin des commerces de proximité, qu’ils boudaient jusqu’alors, nos ventes se limitent au pain.

Les clients n’ont pas l’humeur à se laisser tenter pour l’instant par des pâtisseries ou autres gourmandises. Nous déplorons une baisse de l’activité du magasin de l’ordre de 30% en 1 semaine de confinement.

Pour les zones sans commerce:

Les distributeurs automatiques de baguettes eux par contre semblent être la solution dans les villages dépourvus de commerces. Alors que nous pensions enlever ces distributeurs de certains villages comme Gensac sur Garonne car il fonctionnait à pertes, aujourd’hui nous vendons le double, parfois le triple de pain.

Certains de nos dépôts, les écoles et les traiteurs qui nous prenaient le pain ont fermé. Cela représente aussi une grosse perte.

Comment fonctionner:

Prévoir les quantités à produire dans ces conditions là reste très compliqué. Certains clients agacés et peu compréhensifs se chargent de nous réprimander à ce sujet de façon peu délicate.

Dispositif de protection:

Se rajoute à tout cela l’inquiétude de l’exposition de nos vendeurs au virus. Nous prenons bien entendu un maximum de disposition (masques et gel hydro alcoolique dans la limite des stocks disponibles). Nous en avons cédé bénévolement une bonne partie aux médecins locaux.

Nous utilisons des panneaux de protection. Nous réalisons des actions renforcées de désinfection. Nous nous efforçons à délimiter les zones de circulation et de périmètre de sécurité. Nous encourageons les règlements en CB pour limiter la manipulation des espèces.

Là aussi, les clients sont parfois très peu coopératifs et en plus de l’inquiétude permanente, mes collaborateurs essuient des remarques agressives de certains».

Les pâtisseries sont également impactées :

« Pour les pâtisseries chocolateries, c’est encore autre chose. La perte de chiffre représente près de 90% !

Les fêtes de Pâques approchent:

Sans compter que Pâques arrive. Cette fête représente ¼ du chiffre de l’année. La production de chocolat était à 90% déjà prête : La situation est donc plus critique.

Nous avons dû mettre à l’arrêt l’équipe à partir d’aujourd’hui mardi 24 mars.

Nous allons demander une indemnisation de chômage partiel. Certains de nos collègues ont essuyé des refus de l’Etat car nous ne faisons pas parti des commerces avec obligation de fermeture…

Il faut être imaginatif:

Pour essayer de limiter les pertes, dans l’urgence une boutique en ligne a été ouverte. Ainsi, les clients peuvent commander des gâteaux d’anniversaire. Certains se souviendront longtemps de leur anniversaire 2020 ! C’est bien connu, le chocolat est bénéfique sur le stress ! Passez vos commandes ! On est aussi disponible par téléphone pour ceux qui n’auraient pas d’accès internet.

La mairie nous a donné l’autorisation de bloquer un emplacement de stationnement pour un enlèvement « drive » devant la boutique pour ceux qui le souhaitent. Des livraisons sont possibles (offertes jusqu’à 15km autour de Carbonne et pour 25 € d’achats).

Les petits commerces locaux même combat:

Nous essayons de nous battre pour maintenir notre activité. On doit le faire pour notre équipe mais j’avoue que parfois le moral lâche !

Alors qu’on était déjà dans une logique de combat de David contre Goliath avec les grandes enseignes et surfaces de grande distribution (il n’y a qu’à voir la campagne de la région Occitanie « achète dans ma zone » pour comprendre que nous ne sommes pas une exception).

Je parle de notre commerce, mais dites-vous bien que tous les autres commerçants de proximité sont dans la même situation que nous.

Nous espérons qu’à l’issue de cette crise, il y aura une véritable prise de conscience des consommateurs de l’importance du commerce de proximité : Enfin, si nous sommes encore là et que l’on arrive à surmonter cette épreuve ! »