Le Conseil départemental s’engage en faveur de l’activité économique en Haute-Garonne.

Communiqué: “Afin de soutenir l’activité économique du territoire et de limiter au maximum l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur les entreprises, le Conseil départemental a pris des mesures immédiates afin de préserver au maximum la pérennité des prestataires titulaires de ses marchés publics.
Suite à l’arrêt des transports scolaires, et en accord avec la Région Occitanie Pyrénées / Méditerranée, le Département indemnisera les entreprises délégataires du transport scolaire à hauteur de 80% des marchés en cours.
En ce qui concerne le transport des élèves et des étudiants en situation de handicap, bien que celui-ci ne fasse pas l’objet de marchés avec le Département, la collectivité va exceptionnellement débloquer un fonds de solidarité pour permettre d’indemniser, à hauteur de 80%, les sociétés de transports qui assurent au quotidien ces missions essentielles pour l’inclusion scolaire.
Le Conseil départemental, qui a décidé de suspendre les chantiers, dont il a la maitrise d’ouvrage, versera à ses prestataires une avance de 50 % sur les marchés en cours.
Les entreprises hébergées dans la pépinière d’entreprise Théogone à Labège seront exonérées de loyer pour les six prochaines mois.
Les créateurs d’activité bénéficiaires du prêt à taux zéro départemental CREADE31 pourront reporter leur mensualité à 6 mois.
Conscient également que le secteur touristique est gravement affecté par la crise sanitaire du Covid-19, le Conseil départemental suspend le recouvrement de la taxe additionnelle de séjour pour les hôteliers haut-garonnais.
Si son périmètre de compétences ne lui permet pas de soutenir financièrement et directement les acteurs économiques, le Conseil départemental a engagé la préparation d’un plan de relance à l’issue de cette crise sans précédent, en concertation avec les chambres consulaires et les fédérations professionnelles.
Ce plan concernera notamment les acteurs du BTP, l’économie sociale et solidaire, l’artisanat et le commerce, le tourisme ainsi que l’agriculture.
“La situation de crise à laquelle nous faisons face met notre pays à l’arrêt pour les prochaines semaines. Nous savons que les conséquences seront désastreuses pour la vie économique de notre territoire. D’ores et déjà, nous devons anticiper la sortie de cette crise et préparer un plan de relance massif afin d’assurer la pérennité des acteurs économiques haut-garonnais, essentielle au développement de notre territoire et au maintien de l’emploi local”, déclare Georges Méric.”