Très peu de marchands en cette matinée blafarde. Luchon vit au ralenti et les professionnels sont très inquiets. Reportage

Effets des restrictions, du confinement demandé à chacun par le gouvernement, application de la réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19, les quelques artisans venus ce matin, munis de gants et de masques, accueillaient, pour ce qui semble la dernière fois, les quelques clients, qui profitaient des denrées fraiches.

Martial, charcutier, ouvrira son échoppe samedi prochain, si toutefois il est livré par ses fournisseurs.

Sébastien le poissonnier, quant à lui, c’est clair il ferme boutique, il ne sera plus livré à compter de ce jour… ! Ce matin il a été contrôlé par les gendarmes, il avait bien son « attestation de déplacement dérogatoire »

Il est 11h, les allées d’Etigny sont vides, la plupart des magasins sont fermés. Sur les trottoirs peu de piétons, quelques clients sortent du « Petit Casino » Sophie et Sylvain, rendent service : « nous livrons à domicile pour les personnes en difficultés. Nous proposons en caisse des « attestations de déplacements ». Devant le commerce, un chevalet de rue indique les règles de sécurité, distance à respecter, limiter la présence des enfants, favoriser le paiement par carte bancaire « sans contact » … casinoshope4250@gmail.com
– Tél : 05.61.79.03.16
Domy, photographe s’inquiète des difficultés engendrées par la fermeture totale de son commerce. Il vient d’opérer des demandes de report d’échéances de prêts, mais aussi de loyer, « j’ai quelques photos à faire d’un immeuble à la vente, et je ne sais pas si je suis dans la légalité en me déplaçant…je suis très inquiet. »

Les services de la mairie sont réduits au strict minimum, seules des permanences téléphoniques sont en place, accueil Etat Civil pour des déclarations de décès sur rendez-vous.
L’accueil téléphonique, les missions de la police municipale et ainsi que celles relatives à l’hygiène et la salubrité publique sont maintenues.
Pour signaler toute personne en difficultés un numéro de téléphone : CCAS Mairie 0561946880

A l’HEPAD Era Caso, une conversation téléphonique rassure le fils. En effet sa maman de 92 ans cela fait presque deux semaines qu’elle est sans visites, sans guère de contacts verbaux. Toujours compliqué de décrocher avec un seul bras valide, assis dans son fauteuil roulant. La maman, joviale : « tu sais j’en ai connu d’autres des moments difficiles, je suis bien entourée, je ne fais pas grand-chose, je suis tranquille…à mon âge je profite de choses simples. »

Et nous, nous apprenons à profiter de moments simples, en famille, jeux de société, travaux du jardin. La belle aubaine voilà 3 ans que je devais vider et ranger le garage .!.Cuisiner, faire du pain. Des pains-perdus (lait-œufs-sucre-sucre vanillé-pensez à re-sucrer la 2ième face de la tranche du pain avant de la retourner sur la poêle, pour bien caraméliser.) Recette simple de pate (1 œuf-100g de farine, soit 500g de pates 500g de farine/5 œufs) pétrir à la main, étaler- rouleau-fariné- découpez à l’emporte-pièces, faites cuire « al dente », servez avec basilic haché et huile d’olive.
Bon appétit .. !