Depuis lundi dernier, les écoles sont fermées au public scolaire. Dans sa déclaration faite sur BFM TV samedi dernier, le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer a fait appel au civisme de chacun et a demandé à tous de trouver une solution pour faire garder les enfants. Famille, amis… Il a néanmoins exprimé une exception : les seuls élèves acceptés dans les établissements seront les enfants des personnels soignants, un accueil mis en place de force majeure  quand les concernés ne peuvent faire autrement. Les écoles maternelle et élémentaire du Pilat se sont constituées écoles relais. Toutes les autres sont susceptibles d’accueillir ces enfants-là en cas de besoin.

Dès dimanche, les équipes pédagogiques de toutes les écoles de France, ont reçu de leur inspecteur de circonscription les directives. Les équipes restent attentives aux notes communiquées par le ministère et le rectorat. Les enseignants se sont réunis lundi matin en conseils de maîtres exceptionnels pour définir les modalités de fonctionnement de leur école pendant une période dont la durée reste encore à définir. Les autres réunions, les équipes éducatives planifiées n’ont pu être maintenues.

La priorité a été donnée pour tous au télétravail. Les équipes pédagogiques se sont attachées à trouver un consensus pour continuer à assurer leur enseignement, un impératif qui consiste à pouvoir continuer à proposer des activités scolaires aux élèves, par courriers électroniques ou plus ponctuellement, pour les rares démunis d’internet, sur supports papier. De nombreuses applications comme, par exemple « ma classe à la maison », sont aussi disponibles et usitées. La formule n’est pas banale. Elle s’adapte à la situation d’exception. Chaque enseignant continue d’assurer une liaison quotidienne avec ses élèves, les familles. Les enfants font quotidiennement classe à la maison, c’est obligatoire. La plupart d’entre eux se saisissent des nouvelles donnes. Les échanges sont multiples, électroniques, téléphonés. Pour beaucoup, l’aide individualisée d’un papa ou d’une maman parfait les résultats. D’autres, moins encadrés, s’accrochent seuls ou se la jouent plus cool…