C’est hier soir 17 mars 2020 vers 20 heures 15 que 13 véhicules ont été incendiés dans la rue Lucien Cassagne située dans le centre ville de la capitale du Volvestre. Une lueur impressionnante visible à des centaines de mètres ont mis les confinés aux fenêtres. Vu l’importance du sinistre, les sapeurs pompiers ont du se déployer en nombre pour maitriser les différents incendies. Un suspect a été arrêté en flagrant délit sur les lieux du crime.

Il y a déjà un mois ce sont 5 véhicules qui avaient déjà été brûlés rue de la gondole et du professeur Roques à Carbonne. Malgré le confinement la connaissance de ce faits divers a circulé inexorablement dans l’agglomération carbonnaise provoquant stupeur et colère. Mais que se passe-t-il à Carbonne ?

Malgré ou à cause de confinement

Ce fait divers arrive la première nuit du déclenchement du confinement alors que les forces de sécurité sont concentrés sur son application. A cette heures là d’habitude les débits de boissons sont ouverts, des personnes et des véhicules circulent encore dans les rues rendant plus difficile de telles actions criminelles. Les rues vidées par le confinement va-t-elle provoquer une augmentation de la délinquance ?

Vengeance ou provocation ?

De nombreuses questions se posent après cette deuxième série d’incendies de véhicules qui portent le chiffre total à 18 véhicules. D’habitude réservé à la périphérie toulousaine ou aux quartiers dits difficile, ce type de délinquance arrive désormais dans nos territoires ruraux déclenchant une colère profonde chez les carbonnais. Un état anxiogène d’autant plus que la peur du coronavirus n’arrange pas les choses. Ces délinquants sont-ils des locaux qui veulent semer la terreur ou se venger de tout ce qui peut représenter une autorité ? Ou bien Carbonne fait-il partie d’un « raid » qui passe par plusieurs villes ? Déjà submergée de travail la gendarmerie du Volvestre  met tout en œuvre pour tenter de résoudre cette série d’incendies criminels qui empoisonne la vie des carbonnais.

Un témoin : « Maintenant trop c’est trop ! On se sent plus en sécurité à Carbonne. Ce genre de faits n’arrivaient pas avant. Il va falloir que les choses bougent et que la sécurité devienne une priorité pour le nouveau maire. Ces faits divers sont encore plus anxiogènes que le coronavirus. Y en a marre »

Un suspect arrêté

C’est vers 23 heures qu’un suspect a été arrêté par les gendarmes de la communauté de brigades du Volvestre en flagrant délit et immédiatement placé en garde à vue. Selon nos sources il ne s’agirait pas d’un carbonnais mais d’un habitant du territoire malgré tout. L’enquête ne fait que commencer mais il semblerait que l’individu posséderait une personnalité particulière et n’ait pas agi seul.

Bernard Bros maire de Carbonne :

«  Un fin de mandat triste. Je pense tout d’abord et avant tout à toutes les victimes de ces incendies et je mesure leur désarroi et leur colère. La sécurité de nos concitoyens est et doit demeurer une priorité. Fort heureusement les forces de gendarmerie ont arrêté cette nuit un suspect. On ne peut que les féliciter surtout dans ces temps très difficiles dus à la propagation de la pandémie du Covid-19. On en sera plus à l’issue de leur enquête. »

crédit photos : Ju31kjuv photography