Suite à l’article paru dans  Petite République le 8 de ce mois (www.petiterepublique.com/2020/03/08/montrejeau-municipales-jerome-baron-reflexion-participation/), il est demandé par Pierrette Fénard, Guy Lorenzi et Jérôme Baron, d’apporter les précisions suivantes.

Nous reproduisons in-extenso leurs demandes.

Pierrette Fénard et Guy Lorenzi :

« Pierrette Fénard et Guy Lorenzi, les deux adjoints sortants qui ont rejoint la liste de Jérôme Baron «  Réveiller Montréjeau » apportent une rectification à l’article  publié le 8 mars 2020, article relatant la réunion publique organisée le 6 mars dernier à  l’Hôtel de Lassus  à Montréjeau.

Pierrette Fénard et Guy Lorenzi n’ont pas été « démissionnés » par Eric Miquel, ce n’est pas du pouvoir du maire, les adjoints étant élus par l’ensemble du conseil municipal seul celui-ci peut les démettre de leur mandat.

Eric Miquel a bien retiré leurs délégations à ces deux adjoints par arrêté du 26 novembre 2018,  décision intervenue en raison de leur opposition à la vente du « chemin rural dit de la côte rouge » (séance du conseil municipal du 27 septembre 2018).

Cette décision, relève en effet de son pouvoir discrétionnaire, dont il a usé unilatéralement par arrêté du 26 novembre 2018.

(Une lettre ouverte, relatant les faits,  a été diffusée en son temps dans toute la presse ainsi qu’à l’ensemble des maires des communes de la 5C).

En revanche le  conseil municipal lors de sa séance du 25 février 2019  a maintenu ces deux élus à leur poste d’adjoint  par un vote A l’unanimité,  Eric Miquel compris. »

Jérôme Baron :

« Nous confirmons nos contacts et échanges avec des associations ou organismes privés qui proposent différents projets de résidences pour séniors autonomes et valides sur le territoire de notre commune. A ce jour, nous avons connaissance d’au moins trois projets. Un concernant la réalisation d’une MARPA (Maison d’Accueil et de Résidence pour Personnes Âgées), en centre-ville et deux autres projets de résidences en périphérie immédiate, là aussi sur des terrains privés. Dans le cadre du développement de Montréjeau, de ses commerces et de l’emploi induit nous œuvrerons sans aucun parti pris pour que ces projets aboutissent. Par ailleurs, une de nos colistières nous a fait part de son expérience personnelle de terrain dans différents EHPAD de la région. Très sensible à la question de la qualité de vie de nos ainés, elle souhaite que plus de moyens soit mis à disposition du personnel des EHPAD publics afin d’aider le personnel dans leurs tâches quotidiennes et notamment dans celle de l’animation. »