La liste « Pour Aspet réussir ensemble », celle qui reprend le flambeau de l’ancienne municipalité menée par Josette Sarradet, a souhaité rencontrer la population aspétoise pour présenter ses candidats et exposer son programme. Une liste résolument jeune avec un chef de file de 38 ans, avocat de son état.

Les candidats de la deuxième  liste « Bien vivre à Aspet » ainsi que Jean Claude Sans, candidat indépendant, étaient présents.

Les candidats sur la liste de Jean Sébastien Billaud, dont deux étaient excusés, se sont présentés individuellement. Parmi les nouveaux arrivants à noter la candidature de Marylène Ousset, retraitée des finances et ancienne secrétaire générale à la mairie d’Aspet durant 13 ans et demi. « Si on m’avait proposé d’être candidat quand je suis partie à la retraite j’aurais refusé ». Remarque cette candidate précieuse par son savoir sur la chose publique et particulièrement sur les finances et bien connue aussi pour son efficacité et son sens de l’accueil et qui finalement veut bien reprendre du service.

A propos d’accueil le candidat, Jean Claude Sans a soulevé, entre autres, le problème de l’accueil en mairie, en particulier à cause des heures et jours d’ouverture. Il a souhaité également que la fête de la Saint Martin soit de nouveau célébrée.

Il a été reproché à l’ancienne municipalité, par la liste « Bien vivre à Aspet » d’avoir vendu du patrimoine communal, le camping, l’ancienne trésorerie, le restaurant. Ce à quoi M.Billaud a répondu que le camping a retrouvé depuis une nouvelle dynamique avec la création d’une guinguette et un espace rendu très attractif. Quant au restaurant la municipalité n’a pas les moyens d’entretenir toutes ses propriétés bâties. Le restaurant a été vendu à des professionnels qui vont le ré-ouvrir. Le local de l’ancienne trésorerie abritera quant à lui,  un cabinet de  paramédical. Des plus pour la ville.

La tête de liste a rappelé que par le biais d’une démocratie participative toutes les personnes désireuses de s’investir pourront participer à différentes commissions qui seront créées. Une commission sera spécifiquement chargée de veiller à l’orientation écologique des différentes actions entreprises, circulation douce, transports non polluants, chaudière bois …

A noter aussi le projet de création d’un conseiller municipal de jeunes.