Samedi 29 février, Geneviève Caperan-Lorenzi, candidate à sa succession, organisait une réunion publique afin de présenter à la population ses colistières et colistiers.

Profession de foi :

« Nous nous présentons à vous surtout en tant que voisins et amis.

Les élections à Bordes ne sont pas un enjeu politique. Elles vous permettent de choisir ceux d’entre nous qui seront vos représentants et à qui vous ferez confiance pour la gestion de la commune. Nos besoins, nos objectifs sont les mêmes que les vôtres, nous vivons ensemble.

Bien sûr nous souhaitons obtenir votre approbation et donc la majorité de vos votes pour vous représenter et nous investir légitimement dans notre village. Comme vous, nous l’aimons et avons envie de préserver notre qualité de vie dans un cadre qui reste privilégié.

Bien entendu, nous continuerons le travail de nos prédécesseurs en préservant ou en améliorant ce qu’ils ont bâti.

La vie au quotidien est l’affaire de tous, de chacun de nous, mais elle nécessite plus que jamais aussi une ouverture et une participation active sur une échelle communautaire, départementale et régionale. En ce sens notre représentativité est primordiale au sein de ces instances. Même si elle reste modeste, elle est essentielle pour que nous gardions cette identité qui nous tient à cœur et le cadre de vie rural qui nous convient en même temps.

Bordes doit toutefois continuer à aller de l’avant et à œuvrer pour s’équiper entre autres de la « 4G » et d’un meilleur réseau de communications par exemple.

Dans un autre domaine, nos enfants ont un excellent outil d’enseignement primaire avec le RPI pour lequel nous nous devons de travailler toujours au mieux.

Ces prochaines années vont se bâtir autour d’une relation communautaire dont nous subirons les choix, notamment sur l’aménagement du territoire, sur notre PLU, sur la voirie, sur l’environnement et par voie de conséquence sur la fiscalité etc.

Même si notre commune ne représente qu’une petite partie de cette communauté, notre avis, nos choix doivent être entendus.

Conscients de l’importance d’une telle fonction, si vous nous accordez vos votes, votre accord en quelque sorte, nous nous engageons ainsi à être vos représentants pour répondre à vos besoins en restant au plus près de ce que vous attendez et souhaitez. »

 

Une discussion à bâtons rompus s’est ensuite engagée avec la poignée d’habitants s’étant déplacée.

La liste :

Dominique  Aureau –   Catherine  Baqué – Pascal Camphort – Geneviève Caperan-Lorenzi – Océane Estrade – Éric  Issalis –  Nicolas Molard – Chantal Navarre – Elodie Puissegur – Christophe Roux –  Bertrand Skandine.