Rencontre avec Jean Michel Dallard tête de liste de « Longages notre village ».

Il semblerait que vos propositions relatives au social soient contestées par certains ?

Effectivement, J’ai lu que d’aucuns trouvaient que nos propositions de solidarité n’étaient pas une solution et qu’améliorer le cadre de vie des Longagiens n’était pas une priorité.

Pour ma part je suis fier de porter ces idées.  Nul n’est à l’abri de se retrouver dans une situation compliquée et d’avoir à un moment de sa vie besoin d’aide.  Notre liste met l’humain au centre de sa démarche, nous souhaitons par exemple aider les personnes âgées en proposant de mettre à leur disposition une solution de transport. Nous pensons aussi mettre en place une permanence du CCAS pour accompagner les personnes sans emploi et les plus démunis.

Votre liste se positionne clairement sur l’environnement, vos détracteurs voudraient de leur côté accroître l’immobilier sur la commune ?

Oui c’est une autre grande différence de vision pour l’avenir du village, nous préférons les fleurs au béton, nous faisons le choix de rendre le village plus respectueux de l’environnement pour le bien être de chacun et de dynamiser l’économie mais de façon durable et qui profite à tous.
C’est pourquoi nous avons proposé une charte éco exemplaire en 20 engagements dans ce sens.

Le patrimoine naturel fait partie des atouts de notre commune. De nombreux arrivants se sont installés à Longages pour son cadre de vie agréable.

Tout d’abord, il nous parait clair que bétonner pour accroître la démographie de la commune mettrait inévitablement en difficulté la gestion communale.

Quant à vendre le foncier communal à des promoteurs immobiliers, tout comme d’ailleurs le fait de construire un  EPAHD ce qui n’est pas du ressort des communes ou d’agrandir des parkings qui appartiendraient à la SNCF ce ne sont pas des choix qui nous semblent judicieux ou sérieux..

À l’inverse, nous proposons des choix pour que notre village ne devienne pas une banlieue dortoir.

Qu’en est-il de vos propositions sur la sécurité ?

Sur le plan de la sécurité une présence humaine est indispensable, pour des patrouilles, de la prévention et de l’information. L’installation de caméras pourra être étudiée en son temps car c’est un outil utile mais une surenchère de caméras serait un investissement particulièrement onéreux et dont l’efficacité n’est pas prouvée.

Vous dites qu’il vous a été reproché d’exercer un métier ?

Oui, je voudrai d’ailleurs rebondir sur ce point, je vais me répéter, mais être maire ce n’est pas pour moi un métier ni un tremplin politique, je ne souhaite pas faire carrière, si je m’engage pour mon village c’est à 100%.

Bien sûr je me suis organisé pour être présent tous les jours à la mairie, mon expérience m’a appris que pour faire les choses bien, il ne faut jamais la jouer solo.  Si j’ai dirigé plusieurs entreprises avec réussite jusqu’ici, c’est  toujours dans le respect des autres et en travaillant en équipe.
Pour ces élections je peux compter sur une équipe soudée et pleine de talents et je tiens à remercier mes colistiers pour leur motivation et leurs idées constructives