Zones de non traitement : rencontre entre le préfet et des syndicats agricoles

Communiqué du préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne.

Une délégation des syndicats agricoles Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) et Jeunes Agriculteurs (JA) a été reçue par Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, le 18 février 2020.
Le préfet confirme son attachement à la poursuite d’un dialogue de qualité avec les professionnels de l’agriculture en Haute-Garonne, au service d’un secteur économique majeur du département. C’est dans cet esprit que le principe d’une rencontre avec les organisations professionnelles pour échanger sur le sujet des Zones de Non Traitement (ZNT).
Le préfet a d’abord pris connaissance de la demande des syndicats agricoles, exposée notamment par la FDSEA, qui relaie un mot d’ordre national, sur le moratoire concernant les ZNT. Il fera naturellement remonter cette demande aux ministères concernés. Il a rappelé à ses interlocuteurs la nécessité d’élaborer une charte locale dans les meilleurs délais et de veiller en particulier à l’implication dans ce travail des nouvelles équipes municipales.

Les services de l’État, pour leur part, s’attacheront à créer localement les conditions d’un dialogue apaisé et respectueux des différents enjeux, en faisant preuve de pédagogie.
L’écoute et la compréhension mutuelle sont absolument indispensables pour concilier les enjeux d’économie agricole, d’évolution des pratiques et de préservation de l’environnement et de la santé.
Il s’est par ailleurs réjoui de l’achèvement dans le département du programme de cartographie des cours d’eau, fruit d’un long travail entre le monde agricole et les acteurs locaux de la protection de l’environnement. Cette coopération montre qu’un dialogue local constructif et respectueux peut aboutir à des solutions. Il a confirmé son intention d’approuver cette cartographie par un arrêté.

Sur le sujet des zones intermédiaires, le préfet a pris acte de la demande de la profession agricole d’intégrer certaines zones du département dans ce dispositif. Il invite les agriculteurs à lui proposer, en lien avec ses services, un dossier technique argumenté qu’il entend porter auprès des autorités nationales, dans le cadre de la préparation de la nouvelle PAC (Politique agricole commune).

Enfin, en réaction à « l’agribashing » et au regard du poids déterminant de l’agriculture en Occitanie, le préfet souhaite promouvoir une vision positive de l’agriculture : il a annoncé sa volonté de poursuivre son programme de visites régulières d’exploitations agricoles pour valoriser l’apport essentiel de l’agriculture aux territoires de la région.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :