La campagne des municipales, à Muret, rentre dans « Le Dur », à moins de quatre semaines : Après les communiqués démentant les propos des candidats adversaires, voici le temps non pas des rires et des chants mais des réunions et des débats publics.

Alors, certes, tout le monde n’a pas la même stratégie ni les mêmes opportunités !

C’est ainsi que Elisabeth Séré ne tiendra pas de réunion publique et axe sa stratégie sur le porte à porte avec distribution des éléments de son programme, en direct ou dans les boîtes aux lettres.

Myriam Crédot n’a pas non plus demandé de salle. Elle organisera des soirées thématiques dans son local de campagne.

Jean-Marc Dizel tiendra une réunion dans la salle de réception du cinéma VéO le 26 février à 20h30 (salle non municipale donc louée sur les frais de campagne).

Laurent Mazuray, qui avait envoyé un courrier au maire pour se plaindre des traitements différenciés sur la mise à disposition des salles municipales, tiendra meeting ce jeudi 20 à la salle Pierre Satgé à 20 heures.

Quant à André Mandement, maire sortant, il va tenir sept réunions publiques, dans des salles municipales, pour présenter son équipe et son programme. Cela se déroulera le 24 février à Ox, le 26 à Estantens, le 2 mars en salle Pierre Satgé, le 3 à l’école du Barry, le 4 à l’Agora Peyramont, le 6 à l’auditorium de l’EMEA et le 12 de nouveau en salle Pierre Satgé.

De plus, les médias locaux organisent un « grand débat » le jeudi 5 mars à 20h30 à la salle Alizé avec, peut-être, tous les candidats. Il semble, en effet, que ce rendez-vous ait été organisé sans que tous les candidats n’en aient été informés !