Soutenu par la Région et par le Département, le candidat Eric Miquel entre véritablement en campagne.

Après une première réunion publique où il a fait le bilan des deux mandats passés à la tête de la mairie (www.petiterepublique.com/2020/01/13/montrejeau-municipales-le-bilan-deric-miquel/), il invite les Montréjeaulais et Montréjeaulaises à une seconde réunion, le samedi 8 février à 18h à l’auditorium de l’Hôtel de Lassus.

« A cette réunion, tous mes colistiers seront présents et se présenteront », affirme Eric Miquel. « Environ 50% de la liste a été remaniée. Ce sont de jeunes retraités et des actifs. Le plus jeune a 23 ans, le plus âgé, 69 ans. Tous partagent la même passion pour Montréjeau et tous sont Montréjeaulais depuis de nombreuses années. Beaucoup sont impliqués dans la vie locale.»

Et lorsqu’on lui demande la couleur politique de la liste : « En ce qui me concerne, je suis et je reste de gauche. Si je disais le contraire, on me traiterait de menteur. Pour mes colistiers, je ne sais pas. De toute façon, un seul parti pour notre liste «  Agir ensemble pour Montréjeau », « Mon territoire ».

Et lorsqu’on lui parle du programme de Jérôme Baron, son adversaire : « Un parachuté Saint-Gaudinois a été élu maire de 2001 à 2008. La commune a mis dix ans à s’en remettre. Ne pas recommencer la même erreur, là ce sera peut-être vingt ans.

Lorsque mon adversaire parle de redynamiser le centre-ville, rappelons qu’en tant qu’administrateur, il a voté pour le déménagement du Crédit agricole à Gourdan Polignan. Moi j’ai voté contre.

Tout ce qui est dans son programme existe déjà ! Il parle de l’éclairage LED : nous avons lancé depuis 2008 le remplacement de l’ancien éclairage par des LED. Mais cela a un coût et nous y allons selon nos moyens financiers.

Concernant l’utilisation des produits phytosanitaires, ils sont stoppés depuis longtemps.

Le golf a le label Eco tourisme. »

Le programme du futur mandat, si le candidat Miquel est élu, s’articulera autour des projets en cours à terminer (maison de santé, hôtel, revitalisation du bourg-centre.

« Je souhaiterais parler également de la protection des Montréjeaulais contre les inondations. Désormais, je fais partie de la GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), compétence de l’intercommunalité. Je veillerai à ce que qui sera proposé en terme de protection par le village voisin pour que ce ne soit pas un risque pour notre commune. »

« Une dernière chose. Concernant les finances, mon adversaire  dit qu’elles sont très mauvaises et que Montréjeau est très endetté. Je suggère aux Montréjeaulais de lire le dernier bulletin municipal. Tout y est indiqué et transparent. »

Une dernière réunion publique se tiendra en fin de campagne, date à déterminer. Retrouver la liste sur Facebook : Agir ensemble pour Montréjeau.