Les petites pâtisseries de Virginie Larrey pourront être dégustées à partir du lundi 13 janvier.

Le village du Cuing, très bien situé entre Saint Gaudens et Montréjeau, bénéficie d’une splendide vue sur les Pyrénées. Ceci et sa douceur de vivre attirent de jeunes couples qui font construire.

Comme dans beaucoup de villages, il n’y a plus de commerce, le dernier, une boulangerie fermait ses portes voilà plusieurs années.

Virginie, maman  (Danaé 10 ans et Timéo 13 ans), de 43 ans habite le village depuis juillet 2019. Originaire de la région parisienne, elle a suivi son pompier professionnel de mari, Stéphane, muté, à sa demande, dans un premier temps à la caserne Vion à Toulouse, puis à Saint Gaudens «pour profiter de la campagne ». Cela fait quatre ans maintenant que le couple vit en Occitanie.

« J’ai découvert la pâtisserie grâce aux ateliers Guy Demarle », confie Virginie. « Ce sont des réunions à la maison, un peu sur le même principe que les réunions « Tupperware ». J’y ai pris goût. Autodidacte, j’ai décidé de me former seule et j’ai passé mon CAP en candidat libre en 2018 ». CAP qui figure en bonne place dans sa petite boutique aménagée avec goût dans son habitation.

« J’ai commencé à faire goûter à ma famille, mon entourage, mes amis. Ce que je faisais plaisait. J’ai donc décidé de me lancer. Petit à petit, nous avons acheté le matériel : vitrine et armoire réfrigérées, table inox, et bientôt un four professionnel. Le bouche à oreille a fait le reste. »

Complément indispensable de la pâtisserie, ou l’inverse, Virginie passe un partenariat avec la boulangerie « Au moulin » de Lalouret Laffiteau. On pourra trouver plusieurs sortes de pain : flûte, tradition, campagne ou pain au petit épeautre.

L’ouverture est donc prévue le lundi 13 janvier. Horaires : de 7h à 9h30 – de 11h à 13h – de 16h à 19h. Fermeture le mercredi toute la journée et le dimanche après-midi. L’adresse : 5, quartier le Bédiaou. Pour les commandes de pâtisserie : 06 33 71 98 07 – page Facebook : les petites pâtisseries de Virginie.

Cerise sur le gâteau, et c’est de circonstance : le paiement par carte bancaire est accepté.