Voici le communiqué de Jean François SUBERCAZE :

Bonjour,

L’avenir des Thermes de Luchon est en question et ce sujet vous intéresse surement.

Vous savez sans doute que monsieur le maire persiste dans son projet de privatiser en toute hâte en négociant avec un seul opérateur, méthode qui ne peut être bénéfique pour notre vallée et ses habitants.

J’ai pris l’initiative d’une pétition adressée au maire pour qu’il renonce à son projet et pour que les luchonnais, quel que soit leur avis sur la question, puissent en débattre sereinement et décider en mars lors des municipales.

Cette pétition a déjà recueilli près de 100 signatures (dont 68 sur internet) de sensibilités différentes, certains étant partisans d’une DSP sans précipitation, d’autres (c’est mon cas) proposant une gestion publique rénovée des thermes.

Texte de la pétition :

Avenir des Thermes de Luchon : « Monsieur le maire, c’est aux luchonnais de décider »

« Monsieur le maire, c’est aux luchonnais de décider » c’est une des conclusions du débat sur l’avenir des Thermes qui s’est tenu le 21 octobre.

Un constat partagé par tous : les Thermes de Luchon sont un pilier essentiel de l’économie locale.
Après des années de déclin (plus de 33000 curistes et plus de 250 employés en 1984 / 10703 curistes et moins de 140 employés en 2019), après des années d’inaction (aucun investissement lourd depuis 2000), leur modernisation et leur développement sont une priorité absolue.

Monsieur le maire, vous voulez privatiser les Thermes.
D’autres ont le même projet mais refusent cette précipitation et l’approximation réglementaire.
D’autres encore y sont opposés : privatiser serait néfaste pour tous (luchonnais, curistes, employés des thermes) sauf pour quelques actionnaires à la recherche de dividendes. Ils proposent un investissement public dans le cadre d’une gestion rénovée.

Ce choix fondamental devrait être tranché par les luchonnais en mars 2020 lors des municipales.

Mais à ce jour, ce choix leur est confisqué parce que, sous prétexte d’urgence, vous voulez privatiser des janvier 2020.
Ce n’est pas acceptable du point de vue démocratique et c’est dangereux économiquement.
Alors que pendant plus de 10 ans, vous avez indiqué vouloir conserver une gestion publique par le biais d’une société publique locale (SPL) dont la création était régulièrement annoncée, voilà qu’en 2019 vous décidez de privatiser.
En octobre 2019, confronté au manque d’intérêt des investisseurs privés au point que vous avez du déclarer l’appel d’offre pour la reprise des Thermes infructueux, vous décidez de persévérer dans une négociation opaque avec un seul candidat, ainsi placé en position de force. C’est bien mal défendre l’intérêt du Pays de Luchon.

Monsieur le maire, soyez pragmatique, faites preuve de sagesse et renoncez à cette privatisation à la hussarde.
« Gestion publique rénovée ou privatisation », c’est aux luchonnais d’en débattre et de décider en mars 2020.