Un nouveau dispositif “d’insertion par l’activité économique” expérimenté à Aspet.

Le Bois Perché centre de vacances et d’accueil de séjours multiples a accueilli les initiateurs et les partenaires d’un dispositif baptisé “Insertion par l’Activité Economique” (IAE). Les personnes qui entrent dans ce dispositif bénéficieront d’un emploi, d’une formation et d’un suivi personnalisé. Projet, national qui s’inscrit dans une stratégie de lutte contre la pauvreté. Il concerne les chômeurs de longue durée, les demandeurs d’emploi. L’objectif étant de leur redonner accès au milieu professionnel, de favoriser un lien avec le public, de se resocialiser.

L’IAE est une réponse à la pauvreté, à l’exclusion mais sera aussi un outil de développement territorial.Les structures d’insertion font partie du tissu économique local mettant en corrélation les besoins des entreprises et les demandes d’emploi.

LA DIRECCTE (directions régionales des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), organisme d’Etat, est un interlocuteur unique au niveau régional pour les entreprises et les acteurs socio-économiques (chefs d’entreprise, salariés, partenaires sociaux, demandeurs d’emploi…) en concertation avec ses partenaires a souhaité qu’une priorité soit accordée aux territoires les plus faiblement dotées en offre d’insertion ce qui est le cas en Comminges.

Le Bois Perché propose un support d’activité en lien avec l’hôtellerie restauration. Ceci correspond à un secteur qui recherche souvent des salariés qualifiés. Ce projet au Bois Perché inclut un volet formation important. Ce processus d’insertion dont la durée varie de 4 mois à 24 mois débouche sur un certificat de qualification professionnelle “salarié polyvalent”. Cette action débute en Novembre.

Elle est assortie d’une étude de mobilité ainsi que de logement pour tenter de faciliter l’accès à ce dispositif.

Le Bois Perché est la première structure en Comminges à mettre en place cette offre d’insertion et, est à ce titre un établissement pilote expérimental. Six personnes vont en bénéficier dès novembre.

Projet initié par l’état en partenariat avec Pôle emploi, la Communauté des communes, le Département, la Ligue de l’enseignement ainsi que d’autres entités satellites.