La lettre a été rendue publique ce vendredi matin : La deuxième adjointe en charge de l’urbanisme a démissionné !

Après 2 mandats aux côtés du maire sortant mais non encore déclaré pour un troisième !

Selon le texte de sa lettre que nous nous sommes procurée, elle ne mâche pas ses mots-maux- à l’encontre de celui qu‘elle a soutenu pendant quasiment 12 années.

Comme elle l’écrit « Les valeurs de mes engagements tels que je les pensais en mars 2014 en m’engageant une nouvelle fois à vos côtés portaient sur la Proximité, l’Humanisme et l’Innovation en Politique. Depuis plusieurs mois, les mises à l’écart successives d’élu-e-s de la majorité et votre attitude à mon égard, ont dégradé nos relations ce qui, je pense M. le Maire, avaient pour but de m’exclure. Je suis très déçue de la tournure des évènements que vous avez générée, les incompréhensions, les projets avortés, les décisions peu ou non partagées. Je n’ai d’autre choix que de tirer toutes les conséquences de cet état de fait et me vois dans l’obligation de vous présenter ma démission. ».

Cette démission pourrait venir ternir l’image du maire sortant.

Surtout que la suite de la lettre de démission peut laisser augurer d’un rebond de la campagne des municipales de 2020 puisque cette Républicaine de gauche conclut sa lettre par les mots : « J’ai, toutefois, l’ambition sereine de rester au service de la ville de Muret, en travaillant sur un projet conforme aux attentes de mes Concitoyens et à mes convictions. Je tiens à affirmer aux Muretaines et Muretains que l’intérêt général et le bien public sont les seules valeurs qu’en tant que Femme Politique, je m’enorgueillis de défendre. ».

La campagne à Muret est donc bien lancée, même si le maire sortant n’est toujours pas officiellement candidat.