« Un entraîneur qui sait de quoi il parle… On est toutes contentes de savoir que c’est Alfonso qui va nous nous entraîner cette année, lâchent en première intention et en chœur les basketteuses du SGBC. Nous n’avons pas d’autres objectifs que celui de remonter en fin de saison en championnat prégionnal. » Alfonso Casal, espagnol de naissance, 40 ans et autant d’années passées sous les paniers, aujourd’hui professeur d’éducation physique au lycée Bagatelle. L’homme a grandi en Andorre et c’est là qu’il a tout appris, dans son club formateur, de son sport favori. Il y a « coaché » l’équipe nationale junior avec laquelle, en 2016, il est parvenu en finale du championnat du monde.

Entraîneur ensuite à Beauvais, il a tout gagné, permis à l’équipe masculine picarde d’accéder en championnat régional. Entraîneur à Salies, même réussite, l’équipe masculine est parvenue à dominer son championnat. Depuis deux ans qu’il est nommé professionnellement dans un lycée de Saint-Gaudens, sollicité par Bruno Miquel et après quelques piges « pour aider Saint-Girons », il s’est rapproché du SGBC. Les deux équipes seniors, féminine et masculine, ont été placées sous son giron.

« Les filles ne peuvent viser d’autre objectifs que de remonter, confie-t-il avec conviction. Avant tout, elles vont devoir montrer du beau basket, sans méga-stars capables individuellement de marquer seules. Je veux un basket collectif fort. Quant aux garçons, l’équipe est débutante mais j’ai déjà entrevu leur énorme potentiel, leur assiduité aux entraînements et leurs envies. Ils seront compétitifs et on va vite voir jusqu’où ils peuvent aller ».

Les championnats masculin et féminin débutent fin septembre. « Filles et garçons sont morts de faim, ajoute-t-il… »