Le dialogue citoyen sur la ressource en eau, engagé le 21 mars dernier dans le cadre du projet de territoire Garon’Amont a rassemblé à l’antenne commingeoise du Conseil Départemental de Saint-Gaudens,  des élus, les partenaires du projet de territoire Garonne Amont, et un panel d’une trentaine de citoyens représentatifs du territoire venus remettre ses propositions pour garantir la disponibilité de la ressource en eau à l’horizon 2050.

Un projet qui regroupe l’Etat, la Région Occitane  les CD de Haute-Garonne, Ariège, Gers, Hautes-Pyrénées et Val d’Aran.

Ce projet Garon’Amont mené du 21 mars au 12 septembre 2019 conduit par un panel citoyen est une première! Cette initiative a été lancée par le Conseil Départemental de la Haute-Garonne afin d’assurer une gestion concertée et durable de l’eau en Garonne et de permettre ainsi la poursuite du développement des territoires dans le respect des équilibres environnementaux.

Mme Marie-Paule Demiguel sous-préfète, Mr Georges Méric président du CD de la Haute-Garonne et Mr Guillaume Choisy directeur de l’Agence de l’eau Adour-Garonne ont introduit la soirée rappelant  l’importance et l’utilité de l’eau, bien commun indispensable à la vie. Le changement climatique rend nécessaire la mise en oeuvre d’actions concrètes pour préserver cette ressource; Des solutions doivent être trouvées aujourd’hui et pas demain.

“Les panelistes”venus de divers horizons, ont fait part de leur réflexion commune et livré une série d’actions qu’il serait bon de mettre en oeuvre…Ces travaux collectifs ont consisté d’une part à identifier les axes stratégiques d’intervention et d’autre part à préconiser de la ressource en eau. 4 ateliers thématiques ont ainsi été organisés sur l’ensemble du territoire de mai à juin 2019, en fonction de la biodiversité, du tourisme, du développement territorial, de l’industrie, de l’agriculture…

Des propositions de mesures et…d’actions

Comment lutter contre le gaspillage? Comment adapter les pratiques agricoles pour lutter contre la sècheresse? Le stockage de l’eau, généraliser les économies d’eau partout, mobiliser les retenues existantes, restaurer les milieux naturels, repenser l’aménagement aussi bien rural qu’urbain, préserver les zones humides… Beaucoup de questions certes mais les “panelistes” sont porteurs de solutions qui nécessiteront une volonté commune bien affirmée des acteurs. Ils entendent bien suivre de près la suite qui sera faite à ce long travail qui  ne sera pas vain s’il est suivi de faits.