Une rentrée en musique pour accueillir les nouveaux élèves du collège Armand Latour à Aspet.

L’année scolaire au collège Armand Latour à Aspet a débuté par un concert donné par les élèves des autres classes pour accueillir les nouveaux élèves de sixième. Cette sympathique manifestation a déjà eu lieu l’année dernière et devant le succès rencontré l’équipe pédagogique a décidé de réitérer ce moment. Les parents, des enseignants et les élèves présents sont tous invités ce qui fait un public nombreux. Quant aux musiciens en herbe ils ont dû répéter tout l’été pour que le concert soit prêt au bon moment. Ce fut réussi, chacun y est allé de tout son cœur pour souhaiter la bienvenue à leurs nouveaux camarades et donner à cette rentrée un bel air de fête ainsi qu’une immersion dans la musique et le chant.

Cette initiative émane du haut conseil à l’éducation artistique et culturelle. Elle a pour objectif de développer les pratiques artistiques à l’école et aussi en dehors de l’école. Les nombreuses associations pour l’apprentissage de la musique et du chant sur le canton participent déjà à cette mission.

Déjà quelques projets en perspective :

– Comme chaque année appariement avec des élèves espagnols autour du thème de l’eau,

– Reconduction du projet Jazzette (la feuille de chou du festival “Jazz en Comminges” réalisé par des élèves du collège et des jeunes de la MJC de Saint-Gaudens),

– reconduction du Conseil de la Vie Collégienne avec le dispositif “devoirs faits” et travail cette année pour transformer les délégués de classe en éco-délégués.

D’autres projets qui ont été évoqués.

Côté pratique :

– Les effectifs sont stables, 216 élèves cette année, contre 215 l’an dernier, en sachant qu’il y a toujours quelques variations dans un sens ou dans l’autre (déménagements…), notamment en début d’année scolaire.

– Les locaux sont malheureusement toujours trop exigus pour accueillir les élèves dans de bonnes conditions.

– L’équipe enseignante est quasiment la même que l’an dernier. Cette année les enseignants ont décidé de ne pas être professeurs principaux et de ne pas siéger au Conseil d’Administration. En faisant ainsi, ils manifestent leur mécontentement d’une non ouverture d’une 3e classe de 5e. Ils demandaient 3 classes de 5e, actuellement il y a en 2.