Communiqué de presse.

Les samedi 6 et dimanche 7 juillet, le Conseil départemental invite les amateurs de marche à découvrir la Haute-Garonne à travers le chemin de grande randonnée Via Garona (GR® 861). Ce parcours pédestre, qui relie les sites de Saint-Jacques de Compostelle entre Toulouse et Saint-Bertrand-de-Comminges, longe la Garonne sur 170 km. Huit tracés sont ainsi proposés, d’une durée de 2h à 3h30 de marche, chacun commenté par un guide et deux accompagnateurs.

Inauguré il y a deux ans, le parcours Via Garona, aménagé par le Conseil départemental en partenariat avec le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre (CDRP), offre aux Haut-Garonnais et aux touristes, l’opportunité de redécouvrir un chemin de Saint-Jacques de Compostelle, ainsi que le riche patrimoine culturel et naturel du département à travers les 41 communes qui jalonnent ce parcours.

Cet itinéraire compte 6 monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : la Basilique Saint-Sernin et l’Hôtel Dieu Saint-Jacques à Toulouse, la Cathédrale Notre-Dame, la Basilique paléochrétienne et la Chapelle Saint-Julien à Saint-Bertrand-de-Comminges, la Basilique Saint-Just de-Valcabrère.

Ce week-end de randonnées découvertes, organisé en partenariat avec Haute-Garonne Tourisme, le Comité départemental de la randonnée pédestre et l’Association de Coopération Inter Régionale Chemins de Compostelle, contribue à la mise en valeur et à la préservation du patrimoine naturel de la Haute-Garonne.

En avril 2019, le Conseil départemental a procédé à l’installation d’éco-compteurs sur le parcours Via Garona dans les communes de Muret, Marquefave, Rieux-Volvestre, Mancioux, Labarthe-Inard et Seilhan, afin de mesurer la fréquentation sur l’ensemble du parcours et d’établir un suivi régulier de cet itinéraire ainsi que des indicateurs de suivi selon la saison et la météo.
“Dans le cadre de sa politique touristique, le Département porte l’ambition de faire de la Haute-Garonne une destination d’itinérance de premier plan en France, notamment par le développement d’un tourisme vert, via l’aménagement d’un réseau de sentiers de plus de 2 000 km ouverts à la randonnée pédestre sur le département.

Les chemins et sentiers de l’itinéraire Via Garona contribuent à la cohésion des territoires et concourent au maintien de la biodiversité, de véritables enjeux pour l’économie touristique et la protection de l’environnement”, souligne Maryse Vezat-Baronia, vice-présidente du Conseil départemental en charge du Développement Territorial, de l’Aménagement du Territoire et du Tourisme.