Era Sen Joan era hesta deth huec.

La Saint Jean la Fête du feu, mais aussi de l’arrivée de l’été. Pour Cier de Luchon et les jeunes du Comité des fêtes la tradition a toujours été respectée, à part, concernant la date retenue… Cette année ce sera le 6 juillet au soir. Que cela ne tienne, l’intention est de renouveler une occasion de faire la fête entre amis, autour d’une table bien garnie. Brigitte la Présidente de cette dynamique équipe : « les Cierois ont toujours mis un point d’honneur à bien accueillir et partager. Nous aurons une pensée pour YoYo, bénévole invétérée, qui nous a quitté trop tôt et qui adorait cette soirée du Brandon »

Era Sen Joan,

du 23 au 24 juin, correspond à la célébration du solstice d’été. L’église catholique la fait coïncider avec le jour de la naissance de St Jean-Baptiste, mais c’est d’abord un culte rendu au soleil, qui a gardé, par bien des aspects et malgré un habillage chrétien, des airs de fête païenne. L’élément central en est le fût de sapin « quilhé » (dressé) et que l’on aura préalablement fendu à l’aide de coins en bois et bourré de paille.

La Saint Jean est l’occasion de s’amuser de partager un moment festif, les plus jeunes font tourner leur petits « halhots » (brandons) et dessinent dans la nuit des guirlandes de feu. Jeunes et moins jeunes partagent les danses et les chants autour du «halhar » (brandon), c’est avant tout une grande fête populaire pour les habitants des villages. La Saint Jean c’est aussi des pratiques « magiques », pour protéger les biens matériels, les personnes, le bétail, contre les catastrophes et les maladies. On récupère un morceau de charbon censé protéger la maison des orages, de la grêle… des sorcières.

Pour tout connaitre sur la Saint Jean nous vous recommandons le livre de Jean Paul Ferré et Bernat Ménétrier-Marcadat Edité par l’Ostau Comengès. Qui rappelle que Les fêtes du feu du solstice d’été dans les Pyrénées ont été inscrites au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.

contact@ostaucomenges.org

www.oralitatdegasonha.net