Jean-Claude Aragon, président de l’ADMR de Montréjeau, invitait, dans le cadre d’un partenariat avec la plateforme des métiers de l’aide à domicile du Comminges, le personnel des services adhérents à cette plateforme, à une réunion d’information sur la sclérose en plaques.

 «La plateforme, créée en 2005, est une association à laquelle adhère une dizaine de services publics et associatifs commingeois de l’aide à domicile. Elle met en commun les moyens et outils de formation et d’information pour les aides à domicile », indique Estelle Doutreleau animatrice dans cette structure.

Les informations ont été distillées sous forme d’un PowerPoint par Marie-José Proust, cadre de santé (Maison d’Accueil Spécialisé), à l’AGESP31 (Association de Gestion d’Etablissements pour personnes atteintes de Sclérose En Plaques), au centre Louis Donat de Rieux Volvestre et Laurence Winter, AMP (Aide Médico Psychologique), également à l’AGESP31, au centre de Sana. Ces deux centres devraient dans un avenir proche n’en faire plus qu’un.

Ils ont été en France les premiers dans ce domaine qui n’en compte que cinq.

L’âge moyen des porteurs de cette maladie neuro-dégénérative se situe entre 20 et 35 ans au début de la maladie et touche plus souvent les femmes.

La prise en charge des malades est impossible à domicile. 80 patients peuvent être hébergés dans les deux centres de manière permanente et quatorze en temporaire.

La sclérose en plaques, pour le moment, ne se guérit pas et agit par poussées caractérisées par l’apparition de troubles en quelques jours (baisse de la vue, sauts d’humeur, fourmillements, etc.).

Beaucoup de questions ont été posées aux intervenantes et on s’est quitté en partageant le verre de l’amitié.