Le conseil municipal se réunissait lundi 25 février. Le quorum étant largement atteint, les membres ont pu délibérer.

Après l’approbation du compte-rendu de la réunion du 29 novembre, approbation à l’unanimité des membres présents d’une nouvelle procédure pour petits travaux confiés au SDEHG.

Approuvées également, les avances de subvention correspondant à 25% du montant total versé en 2018 pour la MJC, l’USMGP et le comité des fêtes.  Folkolor reçoit en plus, une subvention exceptionnelle de 5000€, suite au déficit de 2018, déficit dû pour partie au changement de lieu de la manifestation et aux mauvaises conditions météo.

 Le transfert de compétence eau et assainissement à la 5C, comme le veut la loi NOTRe,  est repoussé à 2026.

 Vient le point 9 qui concerne le maintien au rang d’adjoints de Pierrette Fénard et Guy Lorenzi. Lors du précédent conseil, le maire Eric Miquel avait retiré les délégations à ces deux personnes qui avaient voté contre la vente d’un chemin. C’est lui, comme le veut la loi qui assume ces fonctions supplémentaires. Après concertation, ces deux adjoints souhaitent rester à leur poste… sans délégations ! Ce qui a pour conséquence que de nouveaux adjoints ne peuvent être nommés. Leurs délégations seront prises en charge par d’autres adjoints.

Pour Pierrette Fénard : « j’ai été élue pour six ans. Je n’ai pas démérité. J’irai au bout de mes engagements. L’avenir de Montréjeau m’importe. »

Pour Guy Lorenzi : « j’ai eu du mal à digérer ce retrait de délégations. Cela fait onze années que je suis impliqué dans la vie de la commune et je souhaite continuer. »

Les Montréjeaulais apprécieront. Le maintien à leurs fonctions est approuvé par treize voix pour et trois abstentions.

Le maire revient sur le grand débat qu’il a trouvé positif, « les gens se sont écoutés ». Il envisage, dans un avenir proche, d’en organiser un, réservé cette fois aux problématiques locales.

La motion pour le maintien du Crédit agricole à Montréjeau a été adoptée par le conseil. La 5C avait déjà délibéré dans ce sens la semaine passée. A noter que ce sont 500 signatures que la pétition a recueillies. Le maire indique également que la banque n’a fait aucune information auprès de ses clients.

Le panneau d’informations lumineux, installé place Valentin Abeille, mais non encore en fonction et appartenant à la 5C, va être racheté par la commune afin de diffuser des informations locales. Montant : 17990€.

Dans les informations du maire, la carte blanche pour le bourg-centre. Le maire a écrit au préfet pour décrire la situation préoccupante de l’habitat.  C’est l’ADAM qui porterait,  entre autres, le projet pour une rénovation d’un pâté de maisons et non d’un seul bâtiment. On garde l’enveloppe, on casse et on rebâtit à l’intérieur. Région et département devraient mettre la main à la poche.