Plantation du 1 000ème km de haies agricoles le vendredi 23 novembre à 9h30 à  Maureville.

Vendredi 23 novembre à 9h30, Georges Méric, président du Conseil départemental, présentera le Programme de plantations de haies agricoles, initié par le Département, et plantera le 1 000ème km de haies agricoles, à Maureville, en présence de Christian Croux, maire de la commune.
Depuis 1998, le Département accompagne les agriculteurs dans la recomposition et l’aménagement durable de l’espace rural, ainsi que dans des pratiques agroécologiques, en faveur de la protection des sols et des paysages bocagers.
Pour reconstituer ces haies, le Conseil départemental fournit ainsi gratuitement les végétaux et matériel nécessaire à la plantation (paillage plastique et dalles biodégradables, tuteurs, filets de protection), des conseils sur l’implantation et l’entretien, propose des visites techniques personnalisées et des formations à la taille et à l’élagage. La préparation du sol, la plantation et l’entretien de la haie restant à la charge des agriculteurs. 60 exploitants agricoles bénéficient chaque année de cet accompagnement.

La haie est un élément structurant du paysage, permettant la restauration des corridors écologiques, le maintien de la biodiversité grâce à des essences d’arbres propices au retour d’espèces d’oiseaux et d’insectes, la préservation des sols et de la qualité des eaux ainsi que la prévention des risques d’érosion et d’inondation. En 30 ans, 1 000 km de haies ont ainsi été réimplantées dans la quasi-totalité des cantons du département pour un budget de 2 200 000 €.
A partir de 10h30, à l’issue de cette présentation, Georges Méric plantera le 1 000ème kilomètre de haies, aux côtés de 56 élèves – une classe de CM1 de l’école de Tarabel et une classe de 6e du collège de Caraman – au cours d’une “plantation citoyenne” en collaboration avec l’association Arbres et Paysages d’Autan 31 (APA 31) et la Fédération Départementale des Chasseurs de la Haute-Garonne.
“La préservation de l’environnement est au cœur des engagements du Conseil départemental, qui a mobilisé un budget de 150 M€ pour la mise en place d’un Plan d’action 2017-2020, réunissant 41 mesures concrètes pour accompagner la transition écologique. La réintroduction des haies représente un patrimoine inestimable pour nos territoires et pour leur équilibre”, souligne Georges Méric.