Championnat d’Occitanie, promotion honneur à Trie sur Baïse. Trie bat l’UCF 26 à 24 (mi-temps 12 à 16 pour l’UCF).

Trie sur Baïse : 3 essais (15ème, 20ème, 43ème), 1 transformation, 3 pénalités.

UCF : 2 essais de Vincent Couzinié (33ème) et Baptiste Salis (75ème), 4 pénalités, 1 transformation d’Arnaud Portet.

Décidément les “rouges et bleus” ont la poisse. Après Marciac Masseube, où ils avaient le match en mains, ils chutent dans les arrêts de jeu sur une pénalité venue de l’au-delà.

En début de match, nos représentants étaient mystifiés par l’arrière local qui plongeait en coin. Le buteur Arnaud Portet sur deux pénalités, mettait les pendules à l’heure, 5 à 6. Le pack local sur un groupé reprenait l’avantage 12 à 6. Les poulains de Thierry Raufast et Christophe Séguéla se lançaient à cœur vaillant dans le combat. Aranud Portet sur pénalité recollait au score 12 à 9. Sur une attaque rondement menée, le contre Vincent Couzinié marquait sous les poteaux. Arnaud Portet transformait. 16 à 12 à la pause pour les haut-garonnais.

Dès la reprise, nouvelle incursion des gersois, moment d’inattention des visiteurs, troisième essai pour Trie. 17 à 16. Les partenaires de capitaine Kevin Boyer revigorés malgré le froid polaire font feu de tout bois, acculent les recevants sur leur ligne. De nombreuses occasions d’essais avortent, l’UCF reprend l’avantage sur pénalité. L’arrière Baptiste Salis par un essai lumineux, enfonce le clou 24 à 17. on s’achemine vers une belle victoire à l’extérieur. Les recevants vexés ne veulent pas mourir sur leur herbe. Ils puisent dans leurs réserves. Profitant de quelques pêchers de jeunesse de nos “Marie Louise”, ils passent trois pénalités et coiffent sur le fil une formation très joueuse qui n’a rien à se reprocher , car c’est elle qui a fait le spectacle, longuement applaudie par les spectateurs qui ne se sont pas trompés.

En lever de rideau, les réservistes ont été récompensés pour leur pugnacité. Ils s’imposent sur un score, certes étriqué de 9 à 6 mais porteur d’espoir. Les coachs Duclos et Piedras peuvent être fiers de leurs protégés.

Le week-end prochain, c’est relâche. Les hostilités reprendront le dimanche 11 novembre avec la venue à Cazères, stade des Capucins de Seilh et Fenouillet.

Le retour de quelques éléments blessés, plus le soutien des leurs supporters devraient remettre nos garçons sur le chemin du succès. Maigre consolation ce dimanche, ils marquent un point de bonus défensif et confortent leur quatrième place au classement.

Article de Jean Sentenac et photos de Raoul Denax.