Le Club des Entreprises du Muretain (C.E.M.) continue de creuser son sillon pour apporter ses conseils économiques.

La semaine dernière, il avait organisé deux évènements. Jeudi, c’était le 5ème Forum Energie Territorial à Lavernose-Lacasse.

Ce moment permettait aux élu-e-s du Muretain de partager un temps d’échange autour des projets et des solutions pour la croissance verte que les professionnels du secteur leur présentaient. Les thèmes de l’investissement, de la réflexion sur la pertinence et la rentabilité des différents choix d’équipements étaient débattus. Pour l’occasion, les maires et élu-e-s de nombreuses communes des alentours avaient tenu à être présents (Eaunes, Fonsorbes, Labarthe, Labastidette, Muret, Pins-Justaret, Portet, Roques, Saint-Hilaire). Le Conseil Départemental était aussi présent par le biais d’Elisabeth Séré. Cette initiative était aussi portée par le Muretain Agglo, sous la houlette de David Olivier Carlier, vice-président en charge du Développement durable, de la transition énergétique et de la Gémapi. Un expert du financement de projets énergies renouvelables (UNICA Conseil) a donc présenté les possibilités offertes aux collectivités.

Le lendemain était consacré à l’avenir des étudiants.

Pour cela, le C.E.M. a organisé dans les 2 établissements muretains une journée baptisée « Boulevard des coachs en lycée » pour la deuxième fois. Les bénévoles du C.E.M. sont venus faire passer des entretiens d’embauche et de recrutement à stage aux élèves de seconde en Maintenance des Equipements Industriels et en Maintenance Electrique des Equipements Connectés de Charles de Gaulle ainsi que pour les 2° années en Employés de Commerce Multi-Spécialités de Pierre d’Aragon. Cette journée a permis à 60 élèves d’approcher la réalité du recrutement dans le monde du travail : Présentation du C.V. et de la lettre de motivation, aspect général, savoir se mettre en valeur. Bref, acquérir les clefs pour une issue positive à un entretien. Une épreuve pour ces étudiants face à des entrepreneurs qui ont réellement pris leur rôle au sérieux.