Communiqué de presse de la préfecture de la Haute-Garonne sur l’état de sécheresse.

Compte-tenu des conditions météorologiques du mois de septembre dominé par des températures encore chaudes pour la saison et peu de précipitations significatives, les débits naturels des cours d’eau connaissent actuellement une tendance au tarissement.

Les débits des cours d’eau ont légèrement diminué à Valentine, Lamagistère ainsi qu’à Tonneins la semaine dernière. Les premiers lâchers de soutien d’étiage de la Garonne aval ont donc été déclenchés par le Syndicat Mixte d’Etude et d’Aménagement de la Garonne (SMEAG) vendredi dernier depuis les barrages de soutien d’étiage de l’Ariège et la retenue structurante de Montbel. Ces lâchers ont permis de faire remonter rapidement les débits au-dessus des seuils de vigilance.
Aucune restriction n’est à l’heure actuelle nécessaire sur les grands cours d’eau et sur les secteurs réalimentés.
Les orages qui ont touché le département en tout début du mois de septembre n’ont pas permis une reprise significative et durable des débits sur les petits cours d’eau non réalimentés et non instrumentés.

Comme évoqué lors de la dernière réunion du comité eau du 12 septembre 2018, la poursuite du tarissement sur ces cours d’eau implique le durcissement des mesures de restriction de prélèvements sur ces derniers avec un passage en interdiction totale de prélèvements. Il s’agit notamment des cours d’eau suivants : Aïse, Courbet, Grasse, Jade, Marès, Mouillonne, ruisseau de Bonnefont, ruisseau de la Galage, ruisseau de Pégo, ruisseau de Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle. Le Tescou reste quant à lui en interdiction totale (en vigueur depuis le 1er août).

https://www.petiterepublique.com/2018/09/15/comite-de-leau-restrictions-deau/

Ces mesures entreront en vigueur à partir du lundi 1er octobre 2018 à 8h00 et resteront applicables jusqu’au 31 octobre 2018. En fonction des évolutions constatées, elles pourront être modifiées par arrêté préfectoral.