Le nouveau Collectif “Contre Eleance” veut rassembler les usagers ce jeudi 4 octobre.

« Je suis en litige à ce jour avec la régie RME Eleance, seul fournisseur d’énergie sur la commune de Cazères et celles avoisinantes y étant rattachées. La régie a donc décidé de me couper l’électricité ce jeudi 4 octobre au matin alors que je vis seule avec mon enfant encore mineur tout simplement parce que j’ai décidé de ne plus payer les factures d’eau et d’électricité qui ne correspondent pas à ma réelle consommation. J’ai en effet 2 PV de constats d’huissier qui font état d’un dysfonctionnement de mes compteurs d’électricité et d’eau, ces pièces juridiques ont bien évidemment été transmises aux services d’Eleance, d’une part, mais également auprès de la mairie de Cazères d’autre part ».

C’est l’une des raisons qui ont conduit à la création du tout nouveau collectif « Contre Eleance » présenté à la presse ce matin par Maryse Malroux, habitante de Cazères. A ses côtés, Guy Heurtault cazérien lui aussi et Daniele Heuzé, anciennement domiciliée à Cazères, qui souhaitent sensibiliser un maximum d’usagers sur les dysfonctionnements de la régie municipale et les surfacturations qui en découlent.

L’une des causes invoquées, les micro-coupures observées très régulièrement : « Les micro-coupures répétitives abiment le matériel privé et déprogramment les compteurs électriques sur les abonnements heures creuses et heures pleines. Dans mon cas, ceci a entrainé le passage d’un technicien pour la reprogrammation manuelle du compteur. En échange de ce problème, la régie municipale de Cazères a facturé toutes mes consommations électriques entre avril et juillet en heures creuses… Au préalable j’avais refusé le changement pur et simple de mon compteur, ce dernier contenant tout l’historique de mes consommations » explique Guy Heurtault.

Ce jeudi 4 octobre à 10h00 le collectif organise un premier rassemblement devant les locaux de la régie municipale afin que les abonnés d’Eleance puissent exprimer leur mécontentement. « Nous subissons tous des factures d’électricité exorbitantes sans aucune possibilité de changement d’opérateur bien que la loi sur la transition énergétique autorise l’ouverture du marché. L’année dernière une pétition avait été lancée par Nicolas Liebaut, et plusieurs articles étaient parus dans la presse, sans que rien ne bouge. Nous avons donc décidé de créer un collectif afin de faire expertiser les dysfonctionnements rencontrés depuis des années sur nos compteurs et engager toutes les poursuites juridiques idoines ».

Plus d’infos au 06 26 40 69 77 ou collectifcontreeleance@orange.fr