Pupenvol reprend du service

Pour sa rentrée le mercredi 26 septembre, la petite université populaire en Volvestre frappe un grand coup en programmant une conférence-film avec comme thème : la vie en pays Dogon au Mali. Un pays en proie à différents problèmes ethniques et confronté au terrorisme. Une nation coupée en deux mais avec une population qui cultive la joie de vivre et la tradition de l’accueil de l’étranger.

La vie à Endé au Pays Dogon

Conférence et film

Coen Engelhard

Réalisateur du film Membre du conseil d’administration de l’association Malikanu

Mercredi 26 septembre 2018 – 20 heures Carbonne – Salle de cinéma du Bois de Castres

Début 2015, Coen engelhard a fait un voyage au Pays Dogon au Mali. Les villageois du village de Endé sont devenus ses amis. Leur joie de vivre et leur façon de vivre lui ont donné l’envie d’y retourner avec une caméra pour pouvoir témoigner en Europe de cette “richesse sans argent”.

C’est en février 2016 et 2017 qu’il passe de nouveau plusieurs semaines au village de Endé pour filmer ses habitants et pour monter des projets avec eux.

Le film “La vie à Endé” montre la vie traditionnelle et différentes activités des villageois. C’est un regard inhabituel sur la vie d’un village africain. Il s’agit de la beauté d’une tradition qui existe encore dans une région où l’influence occidentale n’a pas encore pénétré. On ne parle pas de misère, mais du courage et de la joie de vivre d’un peuple exemplaire dans notre monde d’aujourd’hui.

Coen Engelhard, connu comme musicien dans la région, est le réalisateur du film “La vie à Endé”. Il est également membre du Conseil d’administration de l’Association Malikanu qui œuvre au Pays Dogon.

Comme toujours, les échanges se feront autour d’une collation sortie du panier de chacun

Retrouvez toutes les informations sur le site internet www.pupenvol.fr

Petite université populaire en Volvestre – contact@pupenvol.fr – www.pupenvol.fr