Un ourson a été aperçu, ce jeudi 5 juillet au matin, aux abords de la RN 125, sur le territoire de la commune de Fos (31).
Cet ourson âgé de 6 mois environ était seul, séparé de sa mère. Abandonné ? Perdu ? Dérangé, il s’est égaré ? Plusieurs pistes d’explications peuvent être avancées.

Pour prendre en charge ce petit animal fatigué et dérouté, les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont appliqué la procédure prévue dans ce cas : après constatation de son état de faiblesse physique, l’autorisation de capture d’urgence donnée par le ministère de la transition écologique et solidaire. L’ourson a été mis dans une cage, examiné par un vétérinaire puis nourri et abreuvé. Initialement déshydraté et en hypoglycémie, il a progressivement repris des forces et il a donc été décidé de le relâcher. Toutes les vérifications ont également été faites pour s’assurer de l’absence d’autres ours à proximité.

Équipé d’un petit émetteur placé sur son oreille, il a été relâché dans la nuit dans un secteur à même de lui assurer des conditions de sécurité, de quiétude et de ressources plus favorables, et où sa mère potentielle avait été localisée peu de temps auparavant. A cet âge, même si le sevrage n’est pas totalement terminé, son alimentation est déjà diversifiée et il est capable de trouver seul sa nourriture. Néanmoins, ses chances de survie sont fortement réduites par rapport à un ourson accompagné de sa mère.

L’émetteur permettra de le localiser pour suivre ses déplacements et prévoir une nouvelle intervention s’il se remettait en danger ou présentait un risque particulier. L’objectif de cette démarche consiste à maintenir le jeune animal dans son milieu naturel, tout en favorisant ses chances de survie.