L’apprentissage et la formation professionnelle en région Occitanie.

Aujourd’hui c’est la Région qui pilote la carte des apprentissages et assure une réponse aux besoins de compétences avec une offre de formation harmonisée et complémentaire. Demain avec ce que prévoit la nouvelle réforme, la Région perdra cette compétence.

Faisons le point sur la réforme avec Marie-Caroline Tempesta :

« En Occitanie, depuis mars 2017, nous avons lancé le Plan Régional de Développement de l’Apprentissage avec un budget spécifique de 11 millions d’euros. Parmi les principales mesures déployées on peut noter : un nouveau régime d’aides aux apprentis et à leurs employeurs, comme l’aide au logement, à l’achat du premier équipement, une évolution de la carte des formations pour mieux répondre aux enjeux des territoires et des entreprises locales ».

Quel est l’état de notre Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée  ?

Aujourd’hui grâce à une reprise économique accompagnée par une politique offensive qu’est notre Plan Régional les résultats sont là : 36 438 apprentis au 1er janvier 2018 soit 1527 apprentis de plus en 1 an (+4,4%). Une augmentation des apprentis entrants de 7,6% soit 1384 apprentis, la plus forte hausse depuis 10 ans. En 2017, 85% de réussite aux examens, tous niveaux et tous secteurs confondus et c’est surtout 75% en emploi ou en poursuite d’études 6 mois après la fin de la formation.

Pour la Haute Garonne ?

Dans notre département, ce sont 9 000 apprentis en formation, 290 formations proposées et 36 CFA répartis sur le territoire.

L’impact financier de la réforme?

Demain avec la réforme, les budgets subiront une baisse drastique puisque les Régions devraient se partager un budget de 250 millions d’euros au lieu de 390 millions aujourd’hui.

Aujourd’hui les budgets sont répartis de la façon suivante : 60% proviennent de l’Etat en fonction du nombre de place et 40% c’est la Région qui en fonction de la spécificité territoriale décide d’aider l’un ou l’autre des CFA, en fonction des besoins. Ce budget sera décomposé de la façon suivante : 80% pour la part de l’Etat en fonction du nombre de places et 20% la Région, ce qui n’est pas suffisant pour adapter les aides aux besoins des CFA et surtout des petits CFA. Les formations de moins de 12 apprentis ne seraient plus financées et les petits CFA fermeraient. Ainsi en Haute-Garonne sur 36 CFA et plus de 290 formations proposées et 9000 apprentis en formation, 22 CFA seraient impactés par des sections en sous-effectifs, avec 40 formations et 700 apprentis concernés (Sur notre territoire : 2 à Saint Gaudens, 11 à Gourdan Polignan, 1 à Mane et 5 à Muret). Ces CFA on les trouve évidemment en milieu rural, là où le public est moins dense et le plus fragile. La Région est donc très inquiète face à cette réforme.

Un mot sur l’Ecole Régionale du Numérique de Carbonne ?

Cette formation de développeurs WEB financée par la Région et accueillie par la communauté des communes du Volvestre a démarré le 22 mai. 15 demandeurs d’emploi motivés, ont été sélectionnés pour une formation de 10 mois avec 1200h au Centre et 350h en entreprise dispensé par l’ADRAR. Elle se soldera par une qualification qualifiante de niveau BAC +2 de développeur WEB et de maintenance de réseau.