L’arme atomique, le thème des “Dimanches de Mermoz”.

L’arme atomique est un sujet quasiment tabou depuis que le Général de Gaulle l’a initiée en 1958. Pourtant, c’était le thème des « Dimanches du Mermoz » ce 13 Mai.

La matinée a été ouverte par la projection du film  “La Bombe et nous”,  un documentaire de Xavier-Marie Bonnot. Ce réalisateur, né en 1962, a « commis » 43 documentaires pour Arte, France 5, mais aussi pour TF1, France Télévisions, 13e Rue, France 4… Sans oublier les 9 romans publiés !

Pour défendre le point de vue du désarmement, Paul Quilès est venu échanger avec la centaine de personnes qui s’intéressaient au problème. Il faut savoir que la première bombe, lâchée sur Hiroshima, avait une puissance de 20 KiloTonnes de TNT. Elle a provoqué 80 000 morts. Le seul missile français M51 a une puissance de 100 KiloTonnes de TNT ! Et puis, fin 2017, la France disposait de 280 têtes nucléaires déployées et de 10 à 20 autres en réserve, soit un total de 300 armes nucléaires !

La première question qui était posée était : « Si, volontairement ou par maladresse, un déclenchement de la défense atomique se produisait, que resterait-il de notre planète ? ». La question qui découle de cette interrogation serait : « Quelle utilité de conserver une menace atomique inutilisable ? ».

Paul Quilès vient de publier L’ILLUSION NUCLÉAIRE, la face cachée de la bombe atomique” avec Jean-Marie Collin et Michel Drain aux éditions Charles Léopold Mayer. Après le débat, il a dédicacé ce dernier ouvrage qui était procuré par la librairie Biffures.

C’était donc un moment de réflexion sur l’avenir de notre planète par ailleurs fortement déstabilisée.

l'arme atomique

La bombe et nous