Les Tasto Mounjetos du Comminges ont peuplé Carbonne.

Dimanche dernier, c’est au centre socioculturel du bois de Castres que s’est déroulé l’assemblée générale de la confrérie des « tasteurs » de haricots.

Cette confrérie compte 7 chancelleries. Celle de Saint Gaudens avec à sa tête Gisèle Casimir, celle de Toulouse menée par Bernard Boulouys, Muret dont le chancelier se nomme Bernard Paquier, Montréjeau avec Michel Gleyzes. Mais également, Luchon présidée par Michel Ladeveze, l’Arège avec à sa tête Frantz Paillard et bien sûr Carbonne. Le chancelier de Carbonne, Pierre Chartrain accueillait chaleureusement les participants. Il passait la parole au grand maître Roger Casimir :

« … J’ai une pensée émue pour tous ceux qui nous ont quitté lors de l’année écoulée, Jean Peyrafitte, membre fondateur, Pierre Arnalot, secrétaire général de la confrérie pendant 22 ans, tous ceux décédés récemment ». Il demandait alors à l’assemblée de les applaudir. Le grand maître laissait la parole au secrétaire général, Gérard Arpajou pour donner connaissance du rapport moral :

« … Tous les chapitres sans exception ont montré une grande prestance, tant par leur qualité, leur convivialité, leur fraternité et le respect des traditions chères à notre fondateur José Dhers ». Venait ensuite le rapport financier en très léger déficit sur l’année écoulée.  Mais l’état des comptes reste positif. Après approbation à l’unanimité de ces rapports, Roger Casimir déclarait close l’assemblée générale. Court intermède avant que ne débutent les intronisations de chapitre carbonnais. Dans la foulée, s’est déroulé le 49ème chapitre de la Confrérie Pacifique et Souveraine des Tasto Mounjetos du Comminges.

Dans un premier temps, c’est la salle de cinéma qui servait de point de rencontre pour les intronisations de 6 nouveaux impétrants. Pour l’occasion, la salle était comble. Pourquoi une telle affluence ? Peut-être que l’intronisation de Marilyn Jones, représentante de la délégation galloise, parrainée par Christian Lacombe, président du comité de jumelage de Carbonne, ou celle de Marie-Caroline Tempesta, adjointe au maire de Carbonne et conseillère régionale, qui avait pour marraine Michèle Lautré, conseillère municipale, a eu une incidence sur cette participation… ? C’est possible. Toujours est-il que la cérémonie fut un moment aussi agréable et convivial qu’à l’accoutumé. Le grand maître Roger Casimir et ses assesseurs pouvaient ouvrir ce chapitre.

Roger Casimir rappelait la genèse de l’association, rappelant que celle-ci est reconnue par l’UNESCO, qu’elle est membre du CEUCO, du COFRACO et de l’Académie Midi-Pyrénées. Après avoir satisfait aux épreuves orales et gustatives, les récipiendaires vêtus de la cape et du béret pour les hommes, recevaient leur diplôme. Les intronisations terminées, tout le monde s’est retrouvé dans la salle des fêtes. Cette année la pluie n’a pas permis de réaliser la traditionnelle photo de famille à l’extérieur du complexe. Toutefois, cela n’a pas contrarié l’ambiance toujours bon enfant de ce chapitre. Après un copieux apéritif, pris avec modération, 207 convives ont pris place dans la salle des fêtes pour déguster un délicieux cassoulet. L’après-midi s’est achevée en musique et dans la bonne humeur.