La semaine dernière, l’association féministe « Du côté des Femmes » a tenu son assemblée générale. C’était l’occasion de présenter son bilan 2017.

La présidente sortante, Caroline Calmels, a présenté le rapport d’activités avec des chiffres qui démontrent l’utilité de la démarche : 285 femmes victimes de violences accueillies dont 132 nouvelles. Hélas, sur les 33 demandes d’hébergement, seules 9 ont pu être honorées par manque de logements. Parmi les chiffres clés, 45% des femmes reçues vivent avec l’auteur des violences et 39% vivent seules ou avec leurs enfants. L’amplitude d’âge des femmes accueillies va de 18 ans à plus de 55 ans.

Les autres axes d’action sont la prévention des violences, principalement en direction des jeunes. Cette mission est tellement importante qu’un poste spécifique lui est affecté depuis 2007, en la personne de Clarisse ! Sans oublier les interventions en milieu scolaire par le biais de l’exposition « Souriez, vous êtes cliché » qui représente en 12 tableaux les clichés filles-garçons ou bien les discussions auprès des élèves du primaire à partir de livres non sexistes.

Puis le commissaire aux comptes a expliqué le bilan financier. Il faut constater que les subventions de l’Etat sont en baisse notamment dans le cadre de la Politique de la Ville. Les finances restent déficitaires mais avec une amélioration sensible de résorption de la dette. Les deux rapports ont été validés à l’unanimité.

Ce fut ensuite le renouvellement du conseil d’administration où toutes les sortantes ont été reconduites. Elles ont donc présenté leurs orientations pour 2018. A savoir : Alerter les financeurs sur la baisse du temps de travail dédié à l’accueil et les moyens financiers y afférant, poursuivre les actions de sensibilisation auprès des jeunes, relancer le développement de la « Fabrique de l’Egalité », continuer à rechercher un local supplémentaire accessible au grand public.

Pour cette réunion, le Muretain Agglo était représenté par la coordinatrice de vie locale  Myriam Hadjou et la ligue de l’enseignement était représentée par son Président, Gauthier Ngumbu. De plus, le collectif « Arc en Ciel en Soit » avait mandaté Jade Debaud et Sabine Lopez.