Il semble que les informations sur le Linky passionnent les populations.

Une salle comble pour écouter Maud Bigand.

Dimanche dernier, la salle Hermès était pleine ! Plus de 200 personnes sont venues écouter Maud Bigand du collectif « Touche pas à mon compteur 09 ». Son exposé a captivé l’auditoire pendant près de 4 heures.

Elle avait découpé la présentation en 2 mi-temps avec questions du public sur chaque thème.

Tout d’abord la présentation du compteur avec ses possibilités de collecte de données diverses, avec les questions induites. Que va faire Enedis de ces données ? Comment vont être ré-utilisés, ou recyclés ou revendus les 35 MILLIONS de compteurs en état de marche qu’Enedis s’est engagé auprès de l’Etat à remplacer d’ici 2021 ? Comment comprendre que les compteurs sont en auto-alimentation, entraînant des surconsommations pour faire fonctionner ce dit compteur ? L’émetteur radio Linky, qui gère et analyse tous les pics de consommation émet-il des micro-ondes dangereuses dans l’habitation ? Comment comprendre un relevé permanent, alors qu’avant c’était tous les 4 mois, et ceci sans intervention humaine, donc suppression d’emplois ?  Que penser de tous les « incidents » constatés après remplacement du compteur (216 incendies suspects en France pourraient être imputés au Linky en 2016) ? Quel « intérêt » a Enedis d’investir 5,7 milliards d’euros pour son déploiement ?

La deuxième partie, plus militante, présentait les moyens de s’opposer à la pose du compteur. Il faut savoir que le remplacement est sous-traité à des poseurs payés au rendement, donc qui auraient tendance à bâcler le travail pour aller plus vite! Leur comportement, dans certains cas, serait agressif et avec des arguments mensongers afin de poser les compteurs à tout prix.

En résumé, une rencontre qui a soulevé de nombreuses interrogations dont on peut trouver un début de réponse avec une recherche sur internet avec les mots « alerte linky eaunes ».