Voici, in extenso, le texte de la motion communautaire relatif à la calandreta :

« L’école Calandreta del Païs Murethin, école associative bilingue laïque, gratuite et ouverte à tous, accueille actuellement 97 enfants, dont 72 sont issus de notre territoire, de Muret, d’Eaunes, de Saint-Hilaire, de Portet sur Garonne, de Saint-Lys, de Lavernose-Lacasse, de Seysses, de Saint-Clar de Rivière, de Saubens et de Labarthe sur Lèze.

Cette école qui permet de maintenir la transmission de notre langue Régionale est menacée de fermeture à compter du 8 Janvier 2018.

C’est une des premières victimes de la décision du gouvernement de supprimer les CAE (Contrats d’accompagnement dans l’emploi).

Alors qu’il est essentiel pour nos populations de maintenir un lien social actif, de nombreuses associations ou petites communes, au-delà de la Calandreta, sont mises en très grande difficulté par la suppression des contrats aidés.

Le Conseil Communautaire souhaite que l’Etat revienne sur sa décision afin de permettre la poursuite du nécessaire et indispensable monde associatif.

Concernant l’équité territoriale nationale, il est d’autant plus incompréhensible pour nous en Occitanie que l’Etat supprime de fait l’école bilingue Calandreta et l’apprentissage de notre langue régionale alors qu’il maintient les contrats pour les écoles Bretonnes.

Le Conseil Communautaire demande au Président de la république de revoir sa décision. »

Cette motion a été votée à l’UNANIMITE.

calandreta

Sauvons la Calandreta