Cédric Matilla revient d’un séjour à Paris qui ne l’a pas conduit à visiter la capitale. Membre de l’équipe de France de sport adapté, il a étrenné ses galons au plus haut niveau en disputant ses premiers championnats d’Europe de natation à Bobigny. Une aventure humaine et sportive qui a vu notre petit commingeois rivaliser avec les meilleurs européens. Ils étaient 130 au départ représentant une vingtaine de pays avec 10 français dont « notre » Cédric.

Engagé dans 3 épreuves ( 200m, 100m et 50m ) malgré une opposition relevée, Cédric a su tirer son épingle du jeu pour ses premiers championnats.

Landorthe: En préambule il a commencé par le 200m. Gratifié du 10ème temps, il n’aura pas le privilège de jouer la finale réservée aux 8 premiers. Qu’importe, là n’est pas l’objectif premier. Cédric poursuit sa semaine marathon avec le 100m (jeudi) et le 50m (vendredi). Sur le 100m, il échoue d’un rien pour disputer la finale, à 12 centièmes de la 8ème place ! Sur 50m, il obtient le 11ème temps mais, au bout du compte, il améliore tous ses temps. Si tout son entourage espérait secrètement une finale, on qualifiera cette première de grande compétition positive à bien des égards. Le haut niveau ne s’improvise pas et demande beaucoup d’efforts, de nombreuses heures d’entraînement. « Cédric a beaucoup appris et moi aussi »comme le dit humblement son entraîneur William. Cédric a emmagasiné de la confiance, a découvert ce qu’était le haut niveau et appris à gérer, seul sur le plot de départ, ses émotions, sa concentration sans la présence de William à ses côtés. Le petit nouveau de l’équipe de France a su séduire la DTN satisfaite de son entrée dans le groupe France. William, lui, a pu échanger avec les autres entraîneurs présents et réfléchir sur la meilleure façon de travailler et d’améliorer encore le potentiel physique et mental de son élève. «On va souffler un peu, en attendant, mais continuer à s’entraîner et préparer tranquillement les championnats de France, en mai l’an prochain à Vichy ».